En bref - L'empreinte carbone du porc québécois

Une évaluation récente de l'empreinte carbone de la production porcine québécoise indique que pour produire 1 kg de carcasse de porc, il faut émettre 4,16 kg de CO2 en engrais pour la production de céréales, la fabrication des moulées, la gestion des fumiers, les opérations de la ferme, le transport et l'abattoir.

Cette étude a été faite par OCO Technologies à la demande de la Fédération des producteurs de porcs du Québec. Selon la fédération, cette empreinte écologique du porc québécois est inférieure à celles qu'on retrouve dans d'autres pays, même avec un bilan carbone en poids de GES quatre fois plus élevé que le produit comestible.