La Pennsylvanie va restreindre l'exploitation des gaz de schiste

La Pennsylvanie, là où se concentre le plus grand nombre de puits d'exploration de gaz de schiste aux États-Unis, a annoncé hier la mise en place imminente d'un moratoire sur cette activité lorsqu'elle se déroule sur les terres appartenant à l'État.

Cette décision du gouverneur Edward Rendell ne s'inspire toutefois pas de motifs sociaux et environnementaux comme le projet de loi aux mêmes fins que déposera aujourd'hui à l'Assemblée nationale le député Scott McKay, porte-parole du Parti québécois en matière de gestion des mines. Ce dernier entend utiliser le mécanisme mis au point par le gouvernement Charest l'an dernier pour pouvoir bloquer sans compensation l'effet juridique de permis ou d'autorisations déjà accordés par Québec. Le PQ entend ainsi faire la preuve qu'il est possible de mettre en place un moratoire juridique sans qu'il en coûte un sou aux contribuables, ce qui enlèvera au gouvernement Charest son argument-clé pour ne pas tenir compte du voeu de la majorité des Québécois, comme l'ont démontré de récents sondages réalisés par Le Devoir.

En Pennsylvanie, le gouverneur Rendell a décidé de décréter un moratoire «stratégique» pour forcer le Sénat républicain à accepter une hausse des redevances, ce qu'il combat avec acharnement.

Le gouvernement de cet État avait annoncé l'an dernier qu'il ouvrait à la prospection quelque 13 000 ha dans les forêts publiques moyennant signature de baux dont les conditions restaient à déterminer, y compris les redevances.

La Pennsylvanie est située sur la formation Marcellus, qui passe sous les États de New York, de la Pennsylvanie, de la Virginie de l'Ouest et de l'Ohio. Cette formation de schistes gazéifères est en voie de devenir la plus productive des États-Unis.
2 commentaires
  • Sylvain Auclair - Abonné 27 octobre 2010 10 h 03

    Youpi!

    On pourra leur en vendre!

    (C'est une blague...)

  • TrevorJMurphy - Inscrit 29 octobre 2010 17 h 29

    cependant...

    Le gaz de schiste est une ressource importante qui commence d’avoir un impacte partout dans le monde. En Pologne, par exemple, des compagnies majeures comme ConocoPhillips, ExxonMobil, Talisman Energy et Chevron font des recherches sur ce gaz, et ceci indique que le Pologne pourrait être un des premiers pays en Europe de gagner leur indépendance en ce qui concerne l’énergie et des ressources naturelles. Si vous aimeriez de faire plus de lecture sur le gaz de schiste en Europe, je vous suggère ce lien : http://www.naturalgasforeurope.com