André Caillé subit les foudres des opposants

André Caillé<br />
<br />
Photo: Annik MH de Carufel - archives Le Devoir André Caillé

Le président de l'Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ), André Caillé, a fait face, hier soir, à un feu nourri de questions d'opposants au développement de la filière des gaz de schiste lors d'une séance d'information houleuse à Bécancour.

Les commentaires et interrogations sont venus principalement de militants de divers groupes environnementaux. Un intervenant ayant réclamé un moratoire sur l'exploitation des gaz de schiste a déclenché des applaudissements nourris dans la petite salle bondée. Certaines personnes ont réclamé des études indépendantes sur la sécurité des opérations et sur leur impact sur l'environnement.

Les rencontres comme celle organisée hier doivent dresser un portrait de l'ensemble des activités qui se dérouleront sur les sites de forage, mais M. Caillé ne cache pas que l'objectif est de rallier les citoyens à sa cause, à défaut de pouvoir rallier les environnementalistes. «Il y a des irréductibles qui ne nous appuieront jamais parce qu'ils croient que d'autres filières [énergétiques] doivent être développées.

L'autre partie — et ce sont les gens à qui l'on s'adresse — ce sont ceux qui ne nous appuient pas présentement, mais que, si nous les convainquons et que nous prenons les moyens pour faire face à tous les risques et que l'environnement est convenablement protégé, ceux-là vont nous appuyer», explique M. Caillé. «Je suis surpris de l'ampleur que ça prend parce qu'au Québec, nous sommes seulement dans la phase initiale d'exploration. Nous ne sommes pas, comme aux États-Unis, dans la phase de production», a-t-il ajouté.
42 commentaires
  • Carole Dionne - Inscrite 15 septembre 2010 01 h 59

    TOUT UN MOINEAU...

    IL NOUS PARLE COMME SI ON ÉTAIT DES ENFANTS D'ÉCOLE ET QUE LUI, IL CONNAIT TOUTES LES RÉPONSES. ON DEVRAIT LUI FAIRE CONFIANCE LES YEUX FERMÉS.

    Mon oeil, M Caillé. Votre voix suave essaie d'endormir le monde pour faire passer vos projets.

    Désolé, À LA PROCHAINE

  • smith chris - Inscrit 15 septembre 2010 03 h 36

    Beaux menteur en habits veston cravate...

    c'est une belle nouvelle ça exploitation dans des belles regions agricoles du quebec du gaz de schiste.....ça va polluer nos cours d'eau ,bien sur les region fertile agricole oublins sa et l'eau ben oui sa va filtrer les dechet meteaus lourd et tout dans la roche et la terre enfoui sous terre personne ne sais ce quil y a....jai vue le reportage de J"E excellent reportage ...je comprend pas pkoi pkoi au canada et au quebec on autorise cette merde sinstallé ici quand on sais que cela va polluer nos riviere et l,'éco=systeme a moin d'avoir recu des pots vins ..serieux arreter de prende le monde pour des cons.ça va couter plus chere decontaminer ça que de redevante ...merde on sacrifie la santé pour une poigné de profit quon va regretter dans le futur......si ya pas un gouvernement qui fait rien ce seras le bout de la farce au pots de vins on devrais meme pas autorise ça

  • Doris Veillet - Inscrite 15 septembre 2010 05 h 42

    Quelle farce!

    Cher Monsieur Caillé, la représentation des actionnaires est trop visible pour que vous puissiez, aujourd'hui, vous camoufler derrière!
    Allons donc, comme si je ne savais pas que l'exploration au profit de compagnies étrangères (rappelez-vous, entre autres transactions, la vente enrichissante de 3M, alors qu'Hydro-Québec qui appartient «AU PEUPLE», puisque nous en payons toujours les frais de base, barrages, etc; si non, par nos actuelles taxes, du moins par le travail des femmes et des hommes de la belle Province! qui y ont travaillé; en oubliant les sacrifices des Premières Nations que le Canada cache encore, le 15 septembre 2010, dans des «Réserves»!).
    Cher, très cher Monsieur Caillé, où étiez-vous les premiers jours de la crise du verglas?
    En Europe, comme il se doit!!!
    Allons!
    Allons!
    Un peu de sérieux, s'il vous plaît!
    Le gaz qui «vous» prospectez actuellement empoisonnera, lorsque les forages et autres gros oeuvres auront donné leurs fruits à la pire partie de l'histoire énergétique de la province qui, je crois, parce que mes dirigeants ne s'affirment pas et qu'ils continuent à l'exemple de feu Maurice Duplessis (au moins, lui, a laissé la province dans aucune dette!), de «donner» aux grandes pétrolières et minières, nos sous-sol, à un prix encore et toujours dérisoire.
    La citoyenne que je suis peut aller s'habiller!
    Puisque, le gouvernement, aujourd'hui, comme hier, recherche un seul et unique but: GROSSIR LES COFFRES DE L'ÉTAT SANS QUE LE PEUPLE PUISSE Y TROUVER SA QUOTE PART!
    À bon lecteur! Merci,

  • François Ricard l'inconnu - Inscrit 15 septembre 2010 06 h 25

    Information et promotion

    Si on veut nous bien renseigner, il faudrait nous dire ce qui se passe de bon et de moins bon dans les endroits où l'on fait déjà l'exploitation de ces gaz de schiste. Comme en l'état de New York (où l'on vient de décréter un moratoire); en Pennsylvanie; en Colombie Britannique. Par ailleurs, ce ne sont pas les promoteurs de cette exploitation qui peuvent nous bien informer à ce sujet. Ce serait plutôt à notre gouvernement de le faire. Malheureusement, ce gouvernement semble être à la remorque des promoteurs comme s'il leur avait vendu son âme.
    Ces gaz semblent d'une très grande importance pour nous, pour nos enfants, pour nos petits-enfants. Aussi bien dans leur aspect enrichissant comme dans celui d'effets nocifs. Pour prendre une décision valable, il nous faut plus d'information, et d'une information non-biaisée par un parti pris inconditionnel.
    Seul un moratoire nous permettra d'obtenir toute cette information.

  • Bernard R - Inscrit 15 septembre 2010 07 h 29

    les gros mensonges

    Décidément m. A. Caillé me surprendra toujours, il a au moins le courage de des mensonges, il faut dire qu'il a une bonne paye des entreprises gazières et pétrolières et en plus il a carte blanche de la ministre N. Normandeau et du j. Charest, alors que de courage...
    Bref! on nous prend ici au Québec pour des colonisés et on essaye par tous les moyens de nous en passer des vites, pourquoi cette urgence et pourquoi essayer de convaincre les gens du bien fondé de ces entreprises, cherchez un peu.. la valeur ajoutée, elle n'est que pour des entreprises des ti'amis du Charest. Merci aux citoyens qui ont pris la peine de s'informer et d'aller a cette réunion, qui je dois l'avouer n'intéresse pas trop les gens car "ils font confiance" à notre gouvernement, Charest ne peut mentir quand même!...
    Je me demande jusqu'où vont aller les compagnies et le gouvernement pour nous rentrer ce projet fou dans le fond de notre gorge et de nos impôts. Citoyens-citoyennes lâchez pas votre député et informez vous ainsi que vos voisins et amis...