Hydrocarbures - Un moratoire est réclamé sur l'exploration dans l'Arctique

Le Conseil des Canadiens réclame un moratoire sur l'exploration gazière et pétrolière dans les mers de l'Arctique, où se concentrent présentement 80 % des projets de recherche de combustibles fossiles.

L'organisme a lancé sur son site Internet un système de lettres adressées au premier ministre Harper après 50 jours de désastre dans le golfe du Mexique afin d'éviter la répétition d'une semblable marée noire dans le nord du Canada, une région où le fonctionnement au ralenti des écosystèmes prolongerait de beaucoup sa période de récupération.

On estime à 90 milliards de barils de pétrole et à 1,6 billion de pieds cubes de gaz naturel les réserves de cette région ciblée par les multinationales. À Ottawa, un comité du Sénat se penche présentement sur la possibilité de renforcer les normes environnementales qui encadrent ces projets.

Pour le Conseil des Canadiens, tant qu'un débat public n'aura pas permis de mieux cerner les enjeux de ces projets, le gouvernement fédéral doit mettre fin au processus d'appel de propositions en cours pour l'octroi des licences d'exploration en mer.

Il faut en outre, ajoute le Conseil des Canadiens, annuler le projet de loi C-9 qui affaiblit le processus d'évaluation environnemental fédéral. Parmi les modifications proposées, le CC note tout particulièrement l'article qui donne au ministre fédéral de l'Environnement le pouvoir de décider de façon discrétionnaire s'il y a lieu d'assujettir les projets énergétiques majeurs à une étude en profondeur de leurs impacts, voire à une audience publique.
5 commentaires
  • Andre Vallee - Inscrit 10 juin 2010 07 h 09

    Enfin

    Félicitations et remerciements pour cette initiative. Il ne nous reste qu'à espérer qu'un mouvement populaire massif appuient.
    Quant un premier ministre canadien défend l'exploitation des sables bitumineux et qu'un premier ministre du Qukébec le condamne du bout des lèvres, il faut que la population s'en mêle, et massivement.

  • Guillaume Pelletier - Inscrit 10 juin 2010 08 h 27

    3 ans de pétrole

    90 milliards de barils de pétrole avec une consommation mondiale annuelle de 30 milliards de barils, c'est dire qu'on en aura pour 3 ans seulement (répartis sur 20). Trois ans pour combien de dizaines d'années de coûts écologiques?

  • Sanzalure - Inscrit 10 juin 2010 08 h 29

    Imputabilité

    Les personnes qui ont élaboré le projet de loi C-9, qui sont-elles ?

    Qui leur a demandé d'affaiblir le processus d'évaluation environnemental ? Je ne me souviens pas que la population ait demandé aux élus de s'attaquer à l'environnement. Alors, d'où ça vient ?

    Il ne suffit pas d'annuler le projet de loi C-9, il faut trouver qui l'a présenté et leur demander de nous rendre des comptes. Cette personne ou ces personnes doivent être imputables. Elles ont été payées par nos taxes pour faire quelque chose que nous ne leur avons pas demandé de faire. Alors, elles ne peuvent pas s'en tirer impunément comme si de rien n'était.

    Serge Grenier

  • NELLIGAN2 - Inscrit 10 juin 2010 08 h 57

    EXPLORATION DE L'ARCTIQUE

    BRAVO CONSEIL DES CANADIENS!! COMMENT PROCÈDE-T-ON POUR FAIRE PARTI DE VOTRE CONSEIL? IL NE FAUT ABSOLUMENT PAS QU'UNE NAPPE NOIRE VIENNE SOUILLER NOTRE BELLE NAPPE BLANCHE........ AVEC TOUT CE QUI VA SE PASSER EN DESSOUS DE LA NAPPE, ON NE SAIT JAMAIS CE QUI PEUT ARRIVER......INCLUANT L'APPÉTIT DU GAIN.....