En bref - Climat: il y aura de l'action à Cancún

Cochabamba — Les altermondialistes, invités en Bolivie par la gauche radicale sud-américaine, ont promis hier de lutter pour défendre la création d'un «tribunal climatique» et une réduction drastique des gaz à effet de serre lors des prochaines négociations climat au Mexique en décembre.

Le président du Venezuela, Hugo Chavez, a promis en clôture une «bataille» à cette occasion si les pays industrialisés tentent d'imposer «sous la table» l'accord a minima adopté à Copenhague fin 2009. Le Venezuela, comme la Bolivie, est farouchement opposé à cet accord vsant un réchauffement de la planète limité à 2 degrés. Le forum s'est montré plus ambitieux en demandant une réduction de 50 % des gaz à effet des serre d'ici 2020 par «des obligations collectives, puis individuelles» pour les grandes économies, au lieu d'engagements nationaux sans contraintes.