En bref - Mieux que rien, croit le premier ministre danois

Copenhague — Le premier ministre danois, Lars Loekke Rasmussen, président du sommet mondial du climat, a défendu hier le résultat de la conférence de l'ONU qui s'est achevée la veille, affirmant qu'«un accord est mieux que rien».

Le résultat de Copenhague «n'est pas un mauvais résultat», a-t-il déclaré hier soir. Cet accord, qui aurait été «plus fort s'il avait été adopté en plénière, est malgré tout un progrès». Mais «sans l'intervention des chefs d'État, il n'y aurait pas eu d'accord», selon M. Rasmussen, car «avant leur arrivée, les négociateurs étaient au point zéro, dans l'impasse», a-t-il affirmé.

À voir en vidéo