En bref - Castro dénonce un accord «antidémocratique»

La Havane — Fidel Castro a estimé hier que l'accord sur le climat trouvé à Copenhague était «antidémocratique» et a qualifié de «trompeur» le discours prononcé par le président américain, Barack Obama.

Dans l'une de ses habituelles «réflexions», l'ancien président cubain fustige l'accord qui presse les grands pollueurs de la planète de procéder à de plus fortes réductions des émissions de gaz à effet de serre, mais n'exige pas. Il affirme que les seuls pays industrialisés ont pu s'exprimer lors du sommet, tandis que les États pauvres et émergents ont uniquement eu le droit d'écouter.

À voir en vidéo