En bref - Al Gore en remet

Toronto — L'ancien vice-président américain Al Gore soutient que l'exploitation des sables bitumineux de l'Alberta constitue une menace pour l'espèce humaine. Dans une entrevue accordée au Toronto Star, le politicien devenu environnementaliste admet que sa position ne le rendra pas populaire en Alberta et se dit conscient qu'il y a beaucoup d'argent en jeu.

Il insiste toutefois pour dire que beaucoup de vies et l'avenir de la civilisation sont aussi en jeu. M. Gore avait déjà critiqué les projets de développement des sables bitumineux de l'Ouest canadien auparavant. En 2006, dans une entrevue accordée au magazine Rolling Stone, il avait qualifié ces projets de «fous» («crazy»).