En bref - Épaulards toujours en péril

Ottawa — Un comité consultatif indépendant canadien se réunira plus tard ce mois-ci afin de déterminer le statut de l'un prédateurs les plus dangereux de l'océan: l'épaulard.

Mais selon les experts, le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) ne recommandera pas de changements majeurs de la classification des espèces en danger de cinq populations d'épaulards. Lors de la dernière évaluation du COSEPAC, les «résidents du sud», une population de 83 baleines trouvés dans le bras de mer de l'océan Pacifique, le Puget Sound, ainsi que dans la partie sud du détroit de Géorgie, ont été classés «en voie de disparition», soit la catégorie d'animaux la plus à risque. Selon le professeur Lance Barrett-Lennard, de l'Université de la Colombie-Britannique, leur situation ne s'est pas améliorée depuis.