Comité sur les porcheries - Le siège de l’UQCN restera inoccupé

Québec — Le règlement sur l’établissement de porcheries au Québec sera terminé le 15 juin prochain, en dépit du fait que le seul groupe environnementaliste membre du comité qui révise le règlement vient d’en claquer la porte.

«Le règlement sera publié le 15 juin, et il s’inspirera des meilleurs préceptes environnementaux», a soutenu hier à l’Assemblée nationale le ministre de l’Environnement, André Boisclair, en réponse aux inquiétudes du député libéral d’Orford, Robert Benoit.
Le comité spécial, formé il y a un mois pour réviser la réglementation sur les porcheries, comptait des membres de l’Union des producteurs agricoles, de la Fédération des producteurs de porcs et d’un groupe environnementaliste, l’Union québécoise pour la conservation de la nature (UQCN).

Mais le président de l’UQCN, Harvey Mead, a quitté le comité la semaine dernière, estimant que le but caché du gouvernement était de mieux faire accepter la construction de nouvelles porcheries.

Le ministre Boisclair a expliqué qu’on n’avait pas prévu remplacer les représentants de l’UQCN qui siégeaient au sein du comité sur les porcheries.

Tout en déplorant le départ de M. Mead, le ministre a soutenu que le règlement qui sera publié respecterait l’environnement. «Vous pourrez juger l’arbre à ses fruits», a-t-il dit.
Le gouvernement a décrété à la fin d’avril un moratoire du 1er mai jusqu’au 15 juin sur la construction de toute nouvelle porcherie au Québec.

Entre-temps, un comité créé par le ministre, et dont faisait partie l’UQCN, devait analyser les conditions acceptables pour l’établissement de nouvelles porcheries.
Plus d’une centaine de demandes pour l’établissement de nouvelles porcheries sont actuellement suspendues d’ici la fin du moratoire, le 15 juin.