En photo - La récré des profs

Photo: Jacques Grenier

Les enseignants du primaire et du secondaire ont pris hier le relais de leurs confrères du secteur collégial sur les piquets de grève.

En congé forcé, les quelque 170 000 élèves des écoles de Montréal et de l'Abitibi ont pu pleinement goûter les douceurs de ce printemps hâtif tandis que leurs 14 000 enseignants dénonçaient bruyamment une convention collective échue depuis deux ans, aux côtés de plus de 7700 collègues des commissions scolaires anglophones. Aujourd'hui et demain, ce sera au tour de Québec et Chaudière-Appalaches d'accueillir le mouvement de grève. Mais le casse-tête des parents montréalais restera entier puisque toutes les écoles de la Commission scolaire de Montréal seront fermées aujourd'hui en raison du débrayage des employés de soutien et de garderie.