Les travailleuses de la CSN en CPE retourneront au travail lundi

La FSSS a annoncé le retour au travail lundi. Elle avait pourtant affirmé mercredi que la grève se poursuivrait, tant que les membres ne se seraient pas prononcés. Une situation qui irrite certaines d'entre elles.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La FSSS a annoncé le retour au travail lundi. Elle avait pourtant affirmé mercredi que la grève se poursuivrait, tant que les membres ne se seraient pas prononcés. Une situation qui irrite certaines d'entre elles.

Le vote commence au sein de plusieurs syndicats de travailleuses dans les centres de la petite enfance (CPE) qui ont conclu, mercredi, une entente de principe avec Québec sur le renouvellement des conventions collectives.

Les quatre organisations qui représentent des travailleuses dans les Centres de la petite enfance, à savoir la FSSS-CSN, la FIPEQ-CSQ, le SQEES-FTQ et les Métallos-FTQ ont tous conclu une entente avec Québec, mercredi, l’un après l’autre.

Dans un message à ses membres jeudi matin, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS), affiliée à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), annonce le retour au travail lundi prochain, même si ses membres ne se sont pas encore prononcés sur l’entente.

Elle avait pourtant affirmé mercredi que la grève se poursuivrait, tant que les membres ne se seraient pas prononcés.

 

« Dès que les résultats nationaux seront connus, nous annoncerons le retour au travail pour le lundi 13 décembre », est-il écrit dans le message aux membres sur Facebook.

Certains membres ont d’ailleurs été irrités du fait que la CSN semble présumer du résultat du vote de ses membres. Ils l’ont fait savoir sur la page Facebook.

« Si vous dites qu’on retourne au travail le 13 décembre, pourquoi voter alors ?????? » a écrit l’une d’entre elles. « Elle prend pour acquis que nous allons voter en faveur de la proposition », écrit une autre. « On dirait qu’ils connaissent les résultats », écrit une autre.

Les syndiquées de la FSSS sont en grève depuis le 1er décembre.

FIPEQ, SQEES et Métallos

 

À la Fédération des intervenantes en petite enfance (FIPEQ), affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), qui n’est pas en grève, les assemblées commenceront samedi et se tiendront durant la fin de semaine.

Le résultat final devrait être annoncé au début de la semaine prochaine, a-t-on fait savoir jeudi.

 

La FIPEQ devait déclencher une grève illimitée jeudi matin, mais elle a décidé d’y surseoir lorsque l’entente de principe est intervenue avec Québec.

Au Syndicat québécois des employés de service (SQEES), affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), les votes auront lieu CPE par CPE. Ils n’ont pas encore commencé.

Le SQEES n’est pas en grève non plus, puisque, comme la FIPEQ, il a décidé de surseoir à la grève illimitée qu’il devait déclencher jeudi matin, vu l’entente de principe.

Quant au Syndicat des métallos, affilié à la FTQ, ses deux syndicats de CPE en grève se prononceront lors d’assemblées, jeudi, dans un cas, et « au cours des prochains jours », dans l’autre cas.

À voir en vidéo