Une offre pédagogique renouvelée au collège Jean-de-Brébeuf

Catherine Couturier
Collaboration spéciale
Dès septembre 2022, les filles du niveau secondaire bénéficieront de la même offre sportive que  les garçons.
Photos Maxime Côté Dès septembre 2022, les filles du niveau secondaire bénéficieront de la même offre sportive que les garçons.

Ce texte fait partie du cahier spécial Écoles privées

Fondé en 1928, le collège Jean-de-Brébeuf ouvre ses portes aux filles de 5e secondaire dans les années 1960. Et depuis 2013, l’école offre le parcours complet secondaire aux filles comme aux garçons.

« Il y a deux ans, nous avons voulu mesurer auprès de notre communauté le taux de satisfaction par rapport à notre offre éducative », précise Audrey Bélanger, directrice des services pédagogiques au secondaire. « Les trois profils existent depuis une dizaine d’années, mais il n’y avait jamais eu d’études ou d’analyse de leurs résultats », ajoute-t-elle.

Un tronc commun enrichi

Fort de la satisfaction envers ses trois options (Latin, Espagnol et Sport), le collège a décidé de se pencher sur les cours du tronc commun. C’est donc avec un souci d’améliorer la culture générale de tous ses élèves que le collège a bonifié les cours de son cursus commun, c’est-à-dire les cours suivis par l’ensemble des élèves au secondaire, peu importe leur option d’attachement.

Le nouveau cursus, appliqué dès l’automne 2022, favorisera les ponts interdisciplinaires et offrira des cours enrichis. « En français, les élèves devront lire des œuvres assez costaudes, comme L’odyssée d’Homère en 5e secondaire, ou Les trois mousquetairesen 2e secondaire », illustre Mme Bélanger. Davantage de liens seront tissés entre les cours d’histoire, de français ainsi que ceux d’éthique et culture religieuse, en y insérant des éléments de philosophie.

Les trois options deviennent donc Espagnol et monde, Latin et monde, et Sport et monde. « En tant que collège fondé par les jésuites, l’ouverture sur le monde fait partie de notre histoire et de nos valeurs », rappelle Mme Bélanger. Même les élèves en option sport verront s’ajouter des cours de culture générale : histoire de la civilisation gréco-romaine, culture francophone et arts de l’interprétation. « Ça permet aux élèves sportifs d’avoir une culture générale plus solide », souligne-t-elle. Tous les élèves de Brébeuf suivent aussi des cours de mathématiques enrichies et de sciences, qui leur donnent accès à tous les programmes du cégep.

La nouvelle grille horaire permettra par ailleurs aux élèves de rencontrer tous les camarades de leur cohorte, peu importe leur option. « Les élèves étaient pratiquement avec le même groupe pendant quatre ans », fait remarquer Mme Bélanger.

Des options accessibles à tous

Autre nouveauté importante pour les élèves qui seront prochainement admis : l’ouverture de l’option Sport aux filles. L’ajout de ce groupe permet d’offrir toutes les options aux filles comme aux garçons. Chaque option comportera une cohorte de garçons et de filles dès septembre 2022. « Ça demeure une particularité du collège, souligne Mme Bélanger. Oui, les trois options seront maintenant accessibles à toutes et tous de manière symétrique. Mais les garçons et les filles restent séparés de la 1re à la 4e secondaire, alors que la 5e secondaire se déroule en mixité. Les élèves peuvent socialiser dans les espaces communs », précise la directrice.

Des valeurs sous-jacentes

Malgré ces changements, le collège Brébeuf garde les valeurs chères à sa mission, notamment l’engagement communautaire. « La devise jésuite dit de former les hommes et les femmes au service des autres. C’est quelque chose qui nous tient énormément à cœur », remarque Mme Bélanger. « Nos racines sont très importantes. On continue d’innover, on utilise les technologies, mais l’engagement communautaire et le service à autrui restent très importants », poursuit-elle. Ces valeurs sont d’ailleurs enseignées dès la 1re secondaire, avec le cours Engagement Brébeuf.

Différentes initiatives communautaires s’offrent aux élèves : partenariat dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges avec des organismes qui accueillent les immigrants, jardins communautaires, envoi des surplus alimentaires à MultiCaf, travail bénévole au Camp de vacances du Lac Simon, etc.

Les élèves qui le désirent peuvent finalement s’engager dans un projet intégrateur, possibilité qui sera dorénavant proposée aux élèves des trois options. Ce projet, accompagné par un enseignant, pourrait par exemple être la mise sur pied d’un camp d’initiation au basketball pour des jeunes de Côte-des-Neiges, ou encore un projet en entrepreneuriat, ou plus scientifique. L’élève produit un rapport, et des crédits ministériels lui sont accordés. « Ça permet de développer l’autonomie et la créativité des élèves », affirme Mme Bélanger.

Et les élèves semblent bien apprécier l’expérience Brébeuf : 90 % des jeunes de 5e secondaire y poursuivent leur cursus collégial. « C’est vraiment un privilège de fréquenter le collège Jean-de-Brébeuf. Les élèves sortent d’ici avec une formation générale béton », conclut-elle.

À voir en vidéo