Le port du masque en classe n’est plus obligatoire au Québec

Plusieurs écoles n’ont pas de système mécanique de ventilation et elles ont reçu la directive de ne pas utiliser de ventilateurs tournés vers les élèves en raison des risques reliés à la COVID-19.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Plusieurs écoles n’ont pas de système mécanique de ventilation et elles ont reçu la directive de ne pas utiliser de ventilateurs tournés vers les élèves en raison des risques reliés à la COVID-19.

Le port du masque ne sera plus obligatoire en classe au Québec à compter de mardi.

Cette décision a été annoncée sur les réseaux sociaux lundi soir par le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, et est justifiée par la chaleur exceptionnelle.

« Je sais que ça a été difficile aujourd’hui dans nos classes. En raison de la chaleur extrême, en plus de permettre les ventilateurs et climatiseurs, la Santé publique autorisera, dès demain et jusqu’à la fin de l’année, les élèves à retirer leur masque lorsqu’ils sont en classe. »

 

 

L’Association montréalaise des directions d’établissement scolaire (AMDES) en avait fait la demande plus tôt dans la journée.

La présidente de l’AMDES Kathleen Legault, avait expliqué, dans un communiqué, que plusieurs écoles n’ont pas de système mécanique de ventilation et comme elles ont reçu la directive de ne pas utiliser de ventilateurs tournés vers les élèves en raison des risques reliés à la COVID-19, cela a pour effet de « réduire considérablement leur efficacité ».

« Dans ce contexte, nous considérons qu’avec la canicule actuelle, il faut absolument et de toute urgence assouplir le port du masque par les élèves dans les classes des écoles montréalaises. Nous en avons fait part au gouvernement et sommes en attente d’un retour, mais il nous apparaît très important qu’un tel assouplissement puisse entrer en vigueur dès demain » avait fait valoir Mme Legault lundi après-midi.

Selon Environnement Canada, une masse d’air chaud et humide affectera le sud du Québec jusqu’à mercredi matin.

Les températures maximales peuvent dépasser 30 degrés Celsius et l’humidex peut atteindre des valeurs près de 40 degrés Celsius.

À voir en vidéo