La COVID-19 se fraie un chemin dans les écoles

La COVID-19 s’est frayé un chemin dans 223 écoles du Québec depuis la rentrée, selon le dernier portrait de situation dévoilé en fin de journée mardi par le gouvernement. Celui-ci permet de voir une progression nette des cas enregistrés dans le réseau scolaire.

En date de lundi 16h, un total de 377 cas positifs de COVID-19 avaient été rapportés dans les établissements préscolaires, primaires et secondaires du Québec. C’est une hausse de 33 % par rapport à la dernière mesure prise par Québec, qui datait de vendredi (et qui avait été mise en ligne lundi soir).

Le nombre d’écoles concernées suit la même courbe (30% de plus que vendredi). À travers le Québec, 154 classes sont maintenant «fermées» — c’est à dire que les cours se donnent à distance. Les données proviennent des 72 centres de services scolaires/commissions scolaires et des 260 écoles privées de la province.

«Je tiens à mettre le chiffre en perspective, a commenté le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge: c’est 0,3 % des gens de notre réseau scolaire.» Il y a près de 2700 établissements dans le réseau, et un million d’élèves.

Mais le premier ministre Legault s’est montré préoccupé par ces données, qui s’inscrivent dans une tendance plus large d’une hausse des cas de contamination. «On commence à voir des cas dans plusieurs classes de nos écoles, donc on est obligés de fermer des classes. Même si c’est encore moins de 1 % de la population, si ça continue, il va y avoir de plus en plus d’enfants qui ne pourront pas aller à l’école, puis ça, c’est à peu près la pire affaire qu’on ne peut pas imaginer», a-t-il soutenu au point de presse de 13h.

Les principaux centres de services scolaires touchés sont ceux de la Capitale-Nationale (18 écoles), de la Région-de-Sherbrooke (11 écoles), de la Pointe-de-l’Île (13), de Montréal (23), de Marguerite-Bourgeoys (14) et de Laval (21).

 
154
C’est le nombre de classes qui sont fermées, les cours devant alors se donner à distance.

La liste du gouvernement ne donne pas le nombre de cas par école. Un seul cas peut forcer la mise en quarantaine d’une classe entière, mais on sait aussi que plusieurs écoles sont touchés par plusieurs cas.

Ainsi la santé publique va-t-elle procéder mercredi et jeudi à un dépistage massif auprès des élèves de l’École Sans-Frontière, à Québec. Le cabinet de M. Roberge a confirmé que cette école de quelque 300 élèves est maintenant un foyer d’éclosion. Au moins cinq cas y sont rapportés. L’école demeure ouverte pour le moment.

 

D’un point de vue géographique, on trouve des écoles touchées dans 13 des 17 régions du Québec.

La liste publiée par Québec diverge par ailleurs de celle mise sur pied par un parent de Montréal et qui recensait mardi après-midi un total de 322 écoles touchées. Avant d’inscrire une école sur sa liste, le gestionnaire du site Covid Écoles Québec demande à voir la lettre que chaque établissement d’enseignement fait faire parvenir aux parents lorsqu’un cas d’infection à la COVID-19 a été confirmé par la Santé publique.

Les partis d’opposition n’ont pas manqué de souligner que la nouvelle liste de Québec semblait de nouveau en retard sur la réalité du terrain — un problème noté la semaine dernière, et qui avait incité le gouvernement à retirer la première mouture pour revoir le processus de collecte des données.

4 commentaires
  • Michel Petiteau - Abonné 16 septembre 2020 07 h 27

    Olivier Drouin et covidecolesquebec

    "La liste publiée par Québec diverge par ailleurs de celle mise sur pied par un parent de Montréal ..." Le parent en question s'appelle Olivier Drouin. L'adresse de son site, actif depuis trois semaines, est https://www.covidecolesquebec.org/. Très riche d'information, fréquemment mis à jour, il est très populaire et très apprécié, comme vous pourrez en juger en parcourant la page https://twitter.com/CovidEcoles. Et il relaie l'information émanant du gouvernement. La réciproque n'est pas vraie.
    Les témoignages sont éloquents.
    L'information touchant Olvier Drouin est accessible sur de nombreux médias, en anglais et en français, notamment sous forme d'interviews. Elle est apparue pour la première fois sur le site du Devoir le 2 septembre, page https://www.ledevoir.com/societe/585226/un-pere-quebecois-recense-lui-meme-les-cas-de-covid-19-dans-les-ecoles. L'article est de Stéphanie Marin.

    • Michel Petiteau - Abonné 16 septembre 2020 22 h 27

      Mise à jour
      Aujourd'hui, le 16 septembre, à 16h, Guillaume Bourgault-Côté publie une mise à jour, page https://www.ledevoir.com/societe/education/586063/ecoles-maintenant-237-etablissements-touches.
      L'article commence par "Il y a maintenant 237 écoles du Québec qui rapportent au moins un cas de COVID-19 parmi les élèves ou le personnel, révèlent les dernières données du gouvernement."
      ...
      Dernier paragraphe: "À noter que le site Internet citoyen Covid Écoles Québec, qui répertorie les écoles avec un cas positif à partir des messages que les directions d’écoles envoient aux parents concernés, fait pour sa part état de 330 écoles touchées." L'hyperlien " ... le site Internet citoyen Covid Écoles Québec ..." renvoie au site web https://www.covidecolesquebec.org/, le site créé et animé par Olivier Drouin.
      Mais pourquoi n'avoir pas, d'entrée de jeu, donné l'heure juste, en révélant le site et le nom de son créateur?
      Accorder au gouvernement la priorité, d'accord, mais l'exclusivité? Pour éviter un crime de lèse-majesté? Suis-je le sujet du roué Françoué?
      Pour l'anecdote: le roué Françoué 1er était un géant, il faisait deux mètres.

    • Michel Petiteau - Abonné 17 septembre 2020 07 h 27

      Du neuf page https://twitter.com/CovidEcoles/status/1306433660560777217
      "La liste des 49 écoles publiées par erreur par le gouvernement et retirées sans explications de leur liste du 15 septembre et que j'ai maintenant enlevées du site"
      ... publiées par erreur ... retirées sans explications ...
      C'est le chaos.
      Et ce matin Patrick Déry, fréquemment retweeté sur la page https://twitter.com/CovidEcoles, est l'invité de Patrick Masbourian sur les ondes de Radio-Canada. Les deux se connaissent.
      Mais à qui puis-je me fier?

  • Serge Pelletier - Abonné 16 septembre 2020 14 h 34

    Pendant ce temps, en Ontario...

    Pendant ce temps, en Ontario... le GV-O a dès le début un site qui fonctionne très bien en regard des écoles, des garderies, des services de garde. Tout y est indiqué avec précisions. Legault était à y prendre une bière avec le PM-O... Comment se fait-il qu'il n'ait pas demander à celui-ci "comment avez-vous fait pour avoir avoir un site aussi bien"... Que non, le JE, ME, MOI passe avant toute considération... C'est comme pour toutes les affaires que le GV-Q fait: ce qui se fait de bien et qui fonctionne parfaitement ailleurs de par ce vaste monde - pas question de le faire ici. Mais tout ce qui ne marche pas comme du monde ailleurs de par le monde, nous icit on est si bon, qu'on va le faire nous-autres... Et les catastrophiques, elles, se sont toujours la faute à la population d'ici...