Les cégeps se disent prêts pour contrer la tricherie

Les cégeps feront autant que possible les évaluations en présence dans les classes même si l’enseignement se fera surtout à distance.
Photo: Catherine Legault Archives Le Devoir Les cégeps feront autant que possible les évaluations en présence dans les classes même si l’enseignement se fera surtout à distance.

La hausse de la tricherie dans les cégeps lors de la session d’hiver est due au contexte hors de l’ordinaire, qui a forcé le réseau collégial à se tourner en deux semaines vers l’enseignement à distance. Cette fois, les collèges sont prêts à prévenir le plagiat, assure la Fédération des cégeps.

« Il faut se rappeler qu’au printemps, on a été pris par surprise. C’est pour ça qu’on avait suspendu la cote R, on était conscients d’être dans un contexte d’école de brousse », fait valoir Bernard Tremblay, président-directeur général de la Fédération des cégeps.

« Là on arrive avec autre chose. On a eu le temps de se préparer. On arrive à l’automne, on prend ça au sérieux, tant les enseignants que les directions », ajoute-t-il.

Les cégeps feront autant que possible les évaluations en présence dans les classes même si l’enseignement se fera surtout à distance, explique Bernard Tremblay. Les risques de tricherie sont beaucoup moindres en présence. Les enseignants ont aussi accès à des logiciels qui permettent de détecter la fraude académique.

« Il y a aussi un volet information. Il faut que les gens comprennent que si tu arrives à l’université sans avoir fait ton cours de mathématiques [à cause de la tricherie], tu vas avoir un problème. Ça va te rattraper », fait valoir le représentant des cégeps.

Le Devoir a révélé mercredi que les cas de plagiat et d’autres formes de tricherie ont augmenté dans les cégeps lors de la session d’hiver perturbée par la pandémie. Par exemple, 44 % des enseignants du Collège Lionel-Groulx de Sainte-Thérèse, dans les Laurentides, ont été aux prises avec de la tricherie. Les étudiants admettent que le plagiat est un jeu d’enfant dans un contexte d’enseignement à distance.

À voir en vidéo