Neuf élèves d’une même classe infectés au coronavirus

Neuf élèves d’une classe de l’école Louis-de-France, à Trois-Rivières, ont été infectés au coronavirus après qu’un enfant a été contaminé en côtoyant un cas positif dans la communauté.

Le virus s’est répandu dans le groupe malgré la distance de deux mètres entre chaque pupitre, le lavage des mains et le marquage au sol un peu partout dans l’école. Cette éclosion illustre les difficultés de prévenir la propagation du virus dans une école primaire même si les élèves et le personnel respectent autant que possible les règles sanitaires.

« Mon message à la population, c’est de ne pas baisser la garde et d’être toujours vigilante », dit Marie-Josée Godi, directrice de santé publique de la Mauricie-et-Centre-du-Québec.

Malgré le déconfinement graduel, il reste important de respecter la distanciation physique, de se laver les mains et de porter un masque dans les endroits publics, ajoute-t-elle. Les élèves n’ont pas à porter un masque à l’école, mais le personnel scolaire peut porter masque, gants ou visière s’il le juge nécessaire.

La quasi-totalité de ce groupe de l’école Louis-de-France, soit 9 élèves sur 11 ou 12, selon la Dre Godi, a été infectée par le coronavirus. La classe a été fermée jusqu’au 14 juin par mesure de précaution. Un membre du personnel et un autre élève de cette école primaire de 413 élèves (occupée à 43 % cette semaine, la fréquentation étant facultative) ont aussi été infectés au coronavirus.

La bonne nouvelle, c’est que toutes les personnes infectées dans cette école, élèves et membre du personnel, n’ont que des symptômes légers et sont en isolement chez elles, indique la directrice régionale de santé publique. Des enfants infectés étaient même asymptomatiques lorsqu’ils ont obtenu leur diagnostic positif.

La Santé publique a décidé de faire passer un test de dépistage à tous les élèves de la classe et au personnel ayant côtoyé le groupe. La situation est « sous contrôle » dans l’école, qui reste ouverte malgré la fermeture de cette classe infectée, indique Marie-Josée Godi.

« [Lundi] soir, une désinfection complète de l’école Louis-de-France a été effectuée par une firme spécialisée afin de réduire au maximum le risque des infections dans ce milieu », a indiqué mardi la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Un seul groupe

Autre signe encourageant, le foyer d’éclosion s’est limité à un seul groupe, selon la Dre Godi. L’autre élève ayant été déclaré positif a été infecté dans sa famille. Cela confirme l’efficacité des mesures qui visent à empêcher que les groupes se croisent durant la journée, par exemple dans les corridors ou dans la cour d’école.

« On n’a jamais cru qu’en rouvrant les écoles il n’y aurait aucun cas. On a pris toutes les mesures nécessaires. On s’est appuyés sur toutes les recommandations de la Santé publique et aussi de la CNESST [Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail] pour avoir des milieux qui soient les plus sains et sécuritaires possible. On travaille en groupes-classes aussi pour […] que ça se limite à un groupe, à une classe, et non pas avoir une éclosion à la grandeur d’une école », a déclaré le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, lors d’un point de presse à Québec.

« On voit qu’en ce moment, toutes choses étant relatives, on a peu de cas, quand on considère qu’on a des centaines de milliers d’élèves dans les écoles. […] Il n’y a rien de parfait, mais ça semble adéquat », a ajouté le ministre.

Cette éclosion de coronavirus inquiète les parents et les membres du personnel, « mais les directives de la CNESST et de la Santé publique sont bien appliquées dans le milieu », a affirmé Claudia Cousin, présidente du Syndicat de l’enseignement des Vieilles-Forges.

« On garde un œil ouvert sur l’école pour s’assurer que la situation reste sous contrôle », dit-elle.

Un autre nouveau cas a été signalé à l’école Jacques-Hétu, toujours à Trois-Rivières, selon la commission scolaire locale. Six autres cas ont été rapportés la semaine dernière dans une autre école primaire de Trois-Rivières. Aux dernières nouvelles, Québec avait enregistré 41 cas de COVID-19 dans les écoles du Québec en un peu plus de deux semaines.

À voir en vidéo