Tentés par le front?

Catherine Couturier Collaboration spéciale
Quelques formations touchant le domaine de la santé sont accessibles à distance,  comme le microprogramme en soins infirmiers critiques offert par l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.
UQAT Quelques formations touchant le domaine de la santé sont accessibles à distance, comme le microprogramme en soins infirmiers critiques offert par l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

Ce texte fait partie du cahier spécial Apprendre à distance

Infirmier, préposé aux bénéficiaires… Pourriez-vous le devenir dans le confort de votre salon ? « Il n’existe, au Québec, aucune formation initiale de niveau professionnel (DEP), collégial (DEC) ou universitaire (BAC) qui s’offre entièrement à distance (en ligne) pour les futurs préposés aux bénéficiaires, infirmières auxiliaires ou infirmières », explique l’Ordre des infirmières du Québec. « C’est sûr que ça aurait été une bonne idée pour tout le côté théorique de la formation, mais tout ce qui est technique doit être fait en personne », confirme aussi Michel Lemelin, président et directeur général de la Fédération professionnelle des préposés aux bénéficiaires du Québec.

Ainsi, si le cégep de la Gaspésie et des Îles offre les programmes de soin infirmier et d’archives médicales en téléenseignement, il n’est pas possible de faire toute la formation devant son écran : « En sciences infirmières, par exemple, on a un professeur en classe à Gaspé avec les étudiants, et un autre groupe sur le campus de Carleton-sur-Mer », explique Jean Gagné, directeur des études. Le programme d’archives médicales fait quant à lui l’objet d’une entente avec le cégep de Limoilou, où un groupe d’étudiants suit l’enseignement à distance, qui se donne sur le campus de Gaspé.

Se perfectionner en ligne

« Mais la situation actuelle est un bon moment pour les infirmières ou les inhalothérapeutes de voir où ils auraient un besoin complémentaire, alors que leur rôle s’élargit de plus en plus », croit Annie Perron, professeure en sciences infirmières à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), et responsable de la formation à distance. Plusieurs universités offrent ainsi des programmes aux travailleurs de la santé qui souhaitent perfectionner leurs connaissances.

À l’UQAT, on est des habitués de la formation en ligne : « La formation à distance est présente depuis plus de 30 ans. Bien entendu, elle a évolué avec le temps », raconte Mme Perron. Plusieurs certificats et programmes courts en santé y sont offerts à distance pour ceux qui sont titulaires d’un DEC (en soins infirmiers, en inhalothérapie, en réadaptation physique, etc., selon le programme) et qui ont déjà le droit d’exercer : certificat en soins infirmiers cliniques, en inhalothérapie, en réadaptation motrice et sensorielle, en orthèses et prothèses, microprogrammes de 1er cycle en pratique infirmière en région éloignée, en examen clinique, en soins critiques, etc. « Nous formons à distance depuis longtemps à cause de la réalité de nos infirmières qui travaillent dans le Nord (jusqu’à Puvirnituq !). On a dû développer des formations cliniques à distance », raconte la professeure Perron.

L’Université McGill est par ailleurs en train de développer le tout premier programme de baccalauréat en sciences infirmières en ligne au Québec, avec l’appui de la Fondation Doggone. Ce programme passerelle, offert à l’automne 2021, sera destiné aux infirmières ayant déjà un DEC en soins infirmiers. Finalement, les candidats à l’examen professionnel de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec peuvent consolider leurs connaissances et compétences à l’aide de la formation PRIIM@. Celle-ci, entièrement en ligne, a été développée par les cégeps de Chicoutimi et de Jonquière, de même que l’Université du Québec à Chicoutimi.

D’autres options

Pour les néophytes, quelques formations touchant le domaine de la santé sont toutefois accessibles à distance. Les titulaires de DEC peuvent par exemple s’inscrire au certificat en santé et sécurité au travail à l’UQAT, tandis que les titulaires d’un baccalauréat (plusieurs domaines admissibles) peuvent suivre le microprogramme de 2e cycle en santé et sécurité au travail ou celui d’approche clinique en santé mondiale à l’UQAT.

Une chose est sûre : l’enseignement en ligne que force la COVID-19 pourrait entraîner des changements. « Je crois que la formation théorique aurait des possibilités. Mais là où le bât blesse, c’est si les écoles ont les technologies suffisantes », affirme M. Lemelin. « Ça va faire réfléchir les gens, qui se sont retrouvés à distance du jour au lendemain, estime M. Gagné, du cégep de la Gaspésie et des Îles. Ça va sûrement être un intrant dans les réflexions de l’équipe d’évaluation de programme. »

Des formations entièrement en ligne

D’autres universités offrent à distance des programmes touchant la santé à l’intention des titulaires de DEC :

• Certificat en santé sexuelle, Université Laval

• Certificat en langage et santé, Université Laval

• Certificat en gérontologie, Université
de Montréal

• Certificat en santé publique : prévention et promotion de la santé, Université de Montréal

• Certificat en gestion des services de santé et des services sociaux, TELUQ

• Programme court en organisation des services de santé et des services sociaux, TELUQ