L’embarras du choix

Marie-Hélène Alarie Collaboration spéciale
Le campus principal de l'Université McGill, situé en plein coeur de Montréal
Photo: Université McGill Le campus principal de l'Université McGill, situé en plein coeur de Montréal

Ce texte fait partie du cahier spécial Universités d'été

Engagement humanitaire

Cette année, pour une 14e édition, l’Université d’Ottawa en collaboration avec la Croix-Rouge canadienne propose un cours d’été endroit international humanitaire (DIH).

Avec les conflits et les guerres qui font rage un peu partout sur la planète, une formation en DIH n’est pas inutile. Il s’agit d’étudier l’ensemble des règlements qui visent à limiter les effets de ces conflits et à protéger ceux qui ne prennent pas part aux hostilités. Le cours est offert aux étudiants, mais aussi aux employés du gouvernement et d’organisations non gouvernementales, aux journalistes et à toutes personnes exerçant dans des entreprises du domaine du commerce international.

En plus d’enseigner les principes fondamentaux du DIH, l’objectif du cours est d’offrir aux étudiants un milieu permettant d’appliquer leurs connaissances à des études de cas réalistes. De plus, une journée entièreest consacrée à des exercices de simulation.

L’actualité internationale

Le Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CERIUM) ne propose pas une, mais bien 17 écoles d’été ! Comme chacune d’entre elles dure six jours, il est possible de s’inscrire à plus d’une école entre le 23 mai et le 11 juillet.

L’actualité internationale ne cesse d’évoluer et sa compréhension est de plus en plus complexe. Qu’il soit question de l’Amérique latine, de l’immigration et de l’intégration, de la justice internationale, de la sécurité des femmes ou de l’économie circulaire, l’éclairage d’experts est le bienvenu.

Une des priorités du CERIUM demeure l’étude de la politique et de l’économie américaines. En partenariat avec l’UQAM, une des écoles d’été portera sur les États-Unis de Trump et plusieurs thèmes y seront abordés, dont l’analyse des résultats de l’élection de 2016, la séparation des pouvoirs, la montée du populisme ainsi que la corruption et l’espionnage… Présentée par Jean-François Godbout de l’UdeM et par Frédérick Gagnon de l’UQAM, l’école d’été proposera aussi l’interventionde gens provenant du monde des affaires et des médias qui tenteront d’expliquer le phénomène Trump… Les inscriptions, c’est maintenant !

Passer l’été en ville

L’École d’éducation permanente de l’Université McGill propose des programmes courts d’enseignement dans une quinzaine de domaines aussi variés que l’aérospatiale, l’intelligence artificielle, les affaires internationales ou le big data

S’adressant surtout aux étudiants de premier cycle, ces cours d’une durée de deux semaines se dérouleront entre le 27 juillet et le 14 août. D’abord basés sur les besoins des étudiants, mais aussi sur ceux de l’industrie, ces cours s’adressent aussi aux gens déjà en emploi qui souhaitent se perfectionner.