Université de Sherbrooke: une journée porte ouverte verte

Adil Boukind Collaboration spéciale
L’Université de Sherbrooke prépare sa prochaine journée porte ouverte sur le thème de l’environnement et du bien-être.
Photo: Jacques Grenier Le Devoir L’Université de Sherbrooke prépare sa prochaine journée porte ouverte sur le thème de l’environnement et du bien-être.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

L’Université de Sherbrooke prépare sa prochaine journée porte ouverte sur le thème de l’environnement et du bien-être. En plus de quelques nouveaux programmes, elle mise sur le cadre d’étude et sur son écoresponsabilité pour séduire les futurs étudiants.

Pour Christine Hudon, la vice-rectrice aux études de l’UdeS, trois programmes sont à surveiller pour la journée porte ouverte.

Tout d’abord, il y a la maîtrise de professionnalisation en écologie appliquée, qui, comme son nom l’indique, permet aux étudiants de combiner recherche et pratique, aussi bien au Québec qu’à l’étranger. « Cette maîtrise développe les connaissances et les compétences pour intervenir dans différents contextes », explique Mme Hudon. La maîtrise offre la possibilité de travailler sur le terrain au Mexique tout en proposant un accompagnement qui prépare les étudiants à cette expatriation temporaire et à leur retour. Cette préparation inclut notamment des cours d’adaptation aux changements culturels ainsi que des cours d’espagnol.

La journée porte ouverte sera aussi l’occasion de jeter un œil au jeune doctorat en sciences de l’activité physique, qui est offert depuis l’automne dernier. Ce doctorat a la particularité d’être multidisciplinaire et de proposer trois spécialisations différentes : l’intervention éducative en activité physique et autres saines habitudes de vie ; la neuromécanique et l’ergonomie ; la santé et le vieillissement.

Un peu moins récente, car elle existe depuis environ 10 ans à Sherbrooke, la maîtrise en médiation interculturelle est par ailleurs offerte que depuis quatre ans au campus de Longueuil. « Ce programme est très original et ne connaît pas d’équivalent ailleurs au pays à ma connaissance », ajoute Mme Houdon.

Enfin, l’Université de Sherbrooke octroie une cinquantaine de bourses par année pour les cycles supérieurs : 10 000 $ par année pendant deux ans pour la maîtrise et 15 000 $ par année pendant trois ans pour le doctorat.

Convivialité et écologie

Mis à part les programmes et services offerts aux étudiants, c’est l’ambiance sur le campus qui semble être un argument de taille. « C’est une université très conviviale, à taille humaine, et qui est humaine », indique la vice-rectrice en se basant sur une étude du magazine Maclean’s qui place l’UdeS première au pays en ce qui a trait à la satisfaction des étudiants.

L’année 2018 aura été marquante pour l’Université de Sherbrooke, avec le déploiement du plus grand parc solaire voué à la recherche appliquée au Canada. À cela s’ajoute le projet de transformation de portions des monts Bellevue et John-S. Bourque en réserves naturelles. « Le but est d’en faire une zone protégée pour que toute la population et les étudiants puissent en profiter. C’est le poumon de la ville », explique Mme Houdon. Cette zone servira ainsi aux projets de recherche des étudiants en écologie ou en environnement, mais aussi à des disciplines plus éloignées, comme l’histoire.

Une journée porte ouverte écoresponsable

C’est le 9 février prochain, de 9 h 30 à 15 h 30, que se déroulera la journée porte ouverte. Cette dernière prendra place sur les trois campus, mais un service de navette partant de Montréal, de Québec, de Drummondville et de Granby amènera les étudiants potentiels à Sherbrooke.

Pour ceux qui décideront de s’y rendre en voiture, l’UdeS s’engage à compenser les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées au transport des participants à sa journée porte ouverte en achetant des crédits carbone. Ces crédits seront utilisés pour planter des arbres sur le campus.

 
 

Une version précédente de cet article, qui indiquait qu’un service de navette depuis Rimouski était disponible, a été corrigée.