Rentrée scolaire: les parents magasinent tôt, pour réduire le stress

Pas moins de 94% des parents canadiens disent inclure leurs enfants dans le processus de magasinage, notamment en les laissant choisir des articles, à 68%.
Photo: Annik MH De Carufel Le Devoir Pas moins de 94% des parents canadiens disent inclure leurs enfants dans le processus de magasinage, notamment en les laissant choisir des articles, à 68%.

Pendant que les enfants profitent des vacances d’été, de nombreux parents canadiens adoptent une série de stratégies pour contribuer à réduire le stress que représente la rentrée scolaire.

Selon un sondage mené par Ebates.ca, les trois quarts des parents effectuent tôt leurs achats de la rentrée, dont 21 % en juin ou en juillet pour éviter la cohue de dernière minute.

En outre, 89 % d’entre eux sont d’avis que la rentrée s’avère « plaisante » si leurs achats ont été réalisés tôt.

Étant donné que les dépenses constituent le principal facteur de stress pour les parents, la majorité de ceux-ci, 80 %, recherchent les bonnes affaires pour économiser sur leur magasinage de la rentrée ; 61 % établissent un budget, et 42 % magasinent en ligne pour se simplifier la vie.

Par ailleurs, pas moins de 94 % des parents canadiens disent inclure leurs enfants dans le processus de magasinage, notamment en les laissant choisir des articles, à 68 %.