Gratuité: l’annulation de sorties scolaires inquiète le milieu culturel

Incertaines de la somme disponible pour les sorties culturelles pour la prochaine année scolaire, plusieurs directions d’écoles ont opté pour l’annulation de ces activités éducatives.
Photo: Nicolas Hoang Incertaines de la somme disponible pour les sorties culturelles pour la prochaine année scolaire, plusieurs directions d’écoles ont opté pour l’annulation de ces activités éducatives.

De nombreuses écoles du Québec ont annulé des sorties culturelles en prévision de l’année prochaine, dans la foulée d’une directive du ministre de l’Éducation qui exige la gratuité pour toute sortie ou activité culturelle offerte dans le cadre scolaire.

« On est en train de “scraper” un début de génération ; l’empreinte culturelle est très importante dans ces âges-là », a déploré en entrevue Jacques Pineau, président du Réseau indépendant des diffuseurs d’événements artistiques unis (RIDEAU).

Selon M. Pineau, plus de 5000 annulations — correspondant à 5000 élèves — ont été effectuées depuis quelques jours, et ce ne serait que le début.

Dans un communiqué diffusé lundi après-midi, le RIDEAU et l’association Théâtre Unis Enfance Jeunesse (TUEJ) dénoncent la confusion qui règne dans la directive ministérielle du ministre Sébastien Proulx, qui, selon eux, n’est pas assez claire sur ce qui est gratuit ou non. Ils ajoutent que les commissions scolaires n’ont parfois pas les moyens d’offrir gratuitement ces sorties.

La directive adoptée le 7 juin édicte que les élèves ont droit à la gratuité pour « les sorties et les activités éducatives organisées en application du régime pédagogique et du calendrier scolaire ».

Les représentants du RIDEAU se désolent de l’impact négatif de ces annulations sur les enfants, mais aussi sur le milieu culturel en général.

« Ce sont des dizaines de compagnies de théâtre qui vont avoir des difficultés financières et qui ne survivront peut-être pas », a déploré Julie-Anne Richard, directrice générale de RIDEAU.

Ce sont des dizaines de compagnies de théâtre qui vont avoir des difficultés financières et qui ne survivront peut-être pas

 

L’attachée de presse du ministre Proulx a tenu à préciser que les sorties scolaires n’étaient pas compromises par cette directive.

« Elles vont se poursuivre, et les commissions scolaires ont les moyens de les offrir. Pour les sorties et activités culturelles, plus de 50 millions sont disponibles pour les écoles. Cette aide sera bonifiée pour la prochaine rentrée scolaire », a déclaré Marie B. Deschamps dans un courriel.

« Il appartient aux commissions scolaires de respecter la loi sur l’instruction publique en matière de frais pouvant être chargés aux parents. »

Décision peut-être temporaire

Caroline Lemieux, directrice des communications et des affaires publiques pour la Fédération des commissions scolaires du Québec, a expliqué que les commissions scolaires attendaient des fonds du gouvernement qui seront consacrés aux sorties scolaires.

Puisque les commissions scolaires sont dans l’attente, certaines d’entre elles ont choisi d’annuler ces activités pour l’instant, mais il n’est pas impossible que ces sorties soient de nouveau offertes aux élèves, selon Mme Lemieux.

« C’est sûr que tant qu’on ne connaît pas les montants qui vont être alloués aux commissions scolaires pour les sorties culturelles, eh bien, oui, on est un peu en attente et certaines écoles et commissions scolaires ont fait le choix d’annuler », a-t-elle indiqué.

« On comprend très bien l’inquiétude du milieu culturel », a-t-elle ajouté.