Lab-École: sept écoles sont choisies pour lancer la formule... qui reste à inventer

L’architecte Pierre Thibault, cofondateur du projet Lab-École, avait présenté le projet aux étudiants et aux médias lors d’une conférence de presse, en novembre dernier à Québec. Il était accompagné du ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, et des deux autres fondateurs, Ricardo Larrivée et Pierre Lavoie.
Photo: Jacques Boissinot La Presse Canadienne L’architecte Pierre Thibault, cofondateur du projet Lab-École, avait présenté le projet aux étudiants et aux médias lors d’une conférence de presse, en novembre dernier à Québec. Il était accompagné du ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, et des deux autres fondateurs, Ricardo Larrivée et Pierre Lavoie.

Le gouvernement a dévoilé mardi les noms des sept écoles choisies pour participer au projet Lab-École. Soixante millions de dollars seront investis à Montréal, Québec, Rimouski, Granby, Trois-Rivières, Gatineau et Saguenay.

« On pense que la première école va voir le jour en 2021 », a fait savoir le premier ministre Philippe Couillard lors d’une conférence de presse dans une école primaire de Québec en parlant d’une « approche plus large de l’éducation ».

« L’idée, c’est que nous ayons une école de leur époque », a ajouté le ministre Sébastien Proulx en parlant des enfants.

Lancée en novembre, Lab-École est une initiative parrainée par le triathlonien Pierre Lavoie, le chef Ricardo Larrivée et l’architecte Pierre Thibault. Elle vise à repenser les lieux d’enseignement pour favoriser la réussite éducative.

Les sept projets sélectionnés sont tous au niveau primaire. Dans chaque cas, on profitera d’un projet de construction ou de rénovations majeures pour repenser les façons de faire.

Pour le reste, on n’en sait guère plus. « L’école, on va la développer ensemble, on ne la connaît pas encore », a déclaré Pierre Thibault.

« L’école ne sera pas la même ici, à Québec, qu’au Bas-Saint-Laurent. On veut les éléments les mieux adaptés à l’école du XXIe siècle. »

Comme lors de l’annonce en novembre, on a donné l’exemple de gymnases avec moins d’écho, de potagers et d’aménagements extérieurs encourageant les enfants à marcher pour aller à l’école et à bouger davantage.

« Nous sommes au début »

Le ministre Proulx s’est par ailleurs défendu de lancer le projet maintenant à des fins électoralistes. « Nous faisons les annonces Lab-École aujourd’hui parce que nous avons cru en Lab-École et parce que nous sommes dans notre séquence au ministère de l’Éducation de devancement de notre calendrier de travail. »

La semaine dernière, le ministre Proulx avait annoncé des investissements de 608 millions pour construire et rénover cinquante écoles d’ici l’an prochain.

Pourquoi ne pas alors appliquer les principes de Lab-École à chacune d’entre elles ?

« Nous sommes au début, on est en train de transformer nos façons de faire au ministère », a notamment expliqué le ministre, qui a aussi fait valoir que l’école « avait déjà changé » et qu’il fallait « débuter quelque part ».

Les projets

  • Bas-Saint-Laurent : nouvelle école primaire de 17,9 millions à Rimouski
  • Montérégie : construction d’une nouvelle école primaire de 13,2 millions à Granby
  • Québec : construction d’une nouvelle école sur le site de l’ancienne école Stadacona dans le secteur Limoilou
  • Montréal : construction d’une nouvelle école sur le site du Pavillon des Soeurs-Grises de l’Université Concordia (4 millions)
  • Mauricie : agrandissement de l’école primaire Saint-Joseph de Maskinongé de Trois-Rivières (6,4 millions)
  • Saguenay : transformation des espaces de l’école Antoine-de-Saint-Exupéry dans le secteur de Chicoutimi (3 millions)
  • Outaouais : agrandissement de l’école primaire Pierre-Elliot-Trudeau à Gatineau (7,6 millions)