Report de la réforme de la gouvernance

Le débat sur la nouvelle Charte de l'université doit reprendre à l’assemblée universitaire du 20 février.
Photo: François Pesant Le Devoir Le débat sur la nouvelle Charte de l'université doit reprendre à l’assemblée universitaire du 20 février.

Devant le tollé soulevé par son projet de réforme de la gouvernance de l’Université de Montréal (UdeM), le recteur Guy Breton a décidé lundi d’accorder plus de temps à la communauté universitaire pour débattre de sa proposition.

Quelque 27 des 116 membres de l’assemblée universitaire ont boycotté la séance qui avait lieu lundi pour protester contre le processus « vicié » visant à faire adopter le projet de nouvelle Charte de l’université. Cette réforme vise notamment à faire davantage de place à des membres « externes » dans les instances de l’UdeM, ce qui suscite des craintes pour la liberté intellectuelle des professeurs et des chercheurs.

L’empressement du recteur à faire adopter sa réforme a été interprété comme « un fusil sur la tempe » de la communauté universitaire. Guy Breton insistait pour soumettre à l’Assemblée nationale dès ce mardi 7 février son projet de nouvelle Charte, présenté à la communauté universitaire à quelques jours du congé des Fêtes.

« […] la perspective d’une élection provinciale en 2018 représente un risque de report sine die de notre projet s’il n’était pas soumis suffisamment tôt. Mais force est de constater que l’exigence de la date butoir du 7 février ne laissait pas à notre communauté le temps nécessaire pour discuter sereinement et de manière constructive les différentes propositions d’amendements soumises à l’Assemblée universitaire par le Conseil. Prenons le temps », a écrit lundi le recteur Guy Breton, dans un message à la communauté universitaire.

Le débat sur la Charte doit reprendre à l’assemblée universitaire du 20 février. Le recteur compte faire adopter son projet par l’Assemblée nationale avant la fin de l’année 2017, et non lors de la session parlementaire qui s’amorce ce mardi, comme espéré au départ.