Dix millions de dollars pour aider pour les jeunes en situation de handicap

La ministre de l’Éducation supérieure, Hélène David
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir La ministre de l’Éducation supérieure, Hélène David

La nouvelle ministre de l’Éducation supérieure, Hélène David, injecte 10 millions de dollars pour aider les enseignants à mieux accueillir les étudiants en situation de handicap, une clientèle qui a connu une hausse fulgurante au cours des dernières années.

Le nombre de cégépiens qui sont en situation de handicap a augmenté de 792 % depuis 2007. Cette situation s’explique par le fait que les gouvernements successifs ont misé sur l’intégration dans les écoles primaires et secondaires des enfants qui ont des dyslexies, dysorthophonie, des troubles du spectre de l’autisme, des troubles mentaux ou des troubles d’hyperactivité. Ces jeunes ont aujourd’hui accès à l’enseignement supérieur, mais les ressources disponibles au cégep pour les accompagner dans leur apprentissage ne sont pas les mêmes que dans les écoles primaires et secondaires.

« Cette nouvelle réalité est à la fois extraordinaire mais peut-être aussi un peu angoissante pour les professeurs et les étudiants eux-mêmes », a reconnu la ministre Hélène David en conférence de presse au cégep du Vieux-Montréal mardi.

Une somme de 10 millions sera versée sur cinq ans pour aider les enseignants à développer de nouvelles pratiques pédagogiques afin de favoriser la réussite de tous. Il ne s’agit pas d’argent neuf, mais bien d’une partie des 80 millions déjà annoncés en novembre dernier.

Chaque cégep sera libre de déterminer comment il utilisera ces sommes, mais celles-ci doivent être dévouées aux enseignants. Est-ce que d’autres sommes sont prévues pour l’embauche de professionnels ? « Dans 48 heures », a répondu la ministre avec un grand sourire, faisant référence au dépôt du nouveau budget attendu jeudi à Québec.

La Fédération des cégeps, qui revendique de l’aide depuis de nombreuses années pour les étudiants ayant des besoins particuliers, s’est réjouie de cette annonce, espérant que les efforts se poursuivent dans les prochaines années.

2 commentaires
  • Dominique Roy - Abonnée 16 mars 2016 07 h 41

    Ce gouvernement a cette façon d'investir qui chaque fois sent la manipulation, le double-jeu. Le discours de Mme David, quant à lui, sonne douloureusement faux. Elle n'est qu'un triste reflet. Rien de senti. Elle essaie tout juste d'être une bonne petite libérale, LoBo

  • - Inscrit 16 mars 2016 08 h 29

    Une politique délétère, régressive et vicieuse !

    Voici qu’après avoir coupé à tronçonneuse dans les programmes sociaux et dans les budgets de l’éducation, le gouvernement Couillard entreprend de remettre des « subventions médiatiques » à la petite cuillère pour faire de l’esbroufe d’ici les prochaines élections. Nous allons voir se multiplier ces « réinvestissements » dans la santé et l’éducation cherchant faire impression.

    Après nous avoir coupés les bras, le bon docteur et son aéropage d’obligés nous gratifient de diachylons ! Oh la belle affaire !

    Une régression, un retour au duplessisme; refus des programmes sociaux, mais subventions discrétionnaires médiatisées avec coupes de rubans !