Les enseignants demandent une médiation

La Fédération autonome de l'enseignement demande la tenue d’une rencontre avec les ministres du Conseil du trésor, Sam Hamad, et de l’Éducation, Sébastien Proulx, ainsi qu’avec les chefs des partis d’opposition.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La Fédération autonome de l'enseignement demande la tenue d’une rencontre avec les ministres du Conseil du trésor, Sam Hamad, et de l’Éducation, Sébastien Proulx, ainsi qu’avec les chefs des partis d’opposition.

La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) demande « l’intervention d’un Conseil de médiation, tant sur les enjeux sectoriels qu’intersectoriels » du renouvellement de leur convention collective.

« La FAE continuera de proposer des solutions concrètes dans le cadre de la négociation actuelle pour y parvenir. La FAE ne peut baisser les bras devant l’état lamentable dans lequel nos gouvernements successifs ont placé les écoles publiques » a déclaré par voie de communiqué Sylvain Mallette, président de la FAE.

De plus, la Fédération, qui représente 34 000 enseignants, demande la tenue d’une rencontre avec les ministres du Conseil du trésor, Sam Hamad, et de l’Éducation, Sébastien Proulx, ainsi qu’avec les chefs des partis d’opposition.

Le gouvernement avait posé un ultimatum jusqu’à hier lundi au syndicat des enseignants afin de reconsidérer leur proposition soumise en janvier dernier. L’offre était principalement fondée sur l’entente de principe conclue avec le Front commun intersyndical, dont la FAE ne fait pas partie.

1 commentaire
  • Patrick Daganaud - Abonné 8 mars 2016 03 h 54

    Courageuse FAE

    Je vous salue toutes et tous, membres de la seule fédération enseignante à se tenir debout.

    La CSQ s'est assise sur sa dernière lettre.

    Hélas, vous avez l'ineffable Sam Hamad et notre nouveau ministre de l'Éducation privée, Sébastien Proulx, comme interlocuteurs.
    C'est tout dire!,

    J'émets l'hypothèse qu'il manquera de cerveaux à la table.