Des parents mettent des visages sur les compressions

La Coalition de parents d’enfants à besoins particuliers lance un cri du coeur pour attirer l’attention sur la perte de services spécialisés dans les écoles. Le groupe publie des vidéos où l’on voit apparaître des enfants souffrant d’un trouble de l’attention ou du spectre de l’autisme, d’hyperactivité, d’anxiété, de dyslexie, etc. qui sont laissés à eux-mêmes depuis les compressions. « Nous voulons mettre des visages sur les coupes pour montrer que les effets sont réels », explique Étienne Lafond, parent et professeur actif dans la Coalition. Les parents préoccupés ont spontanément fait part des difficultés de leurs enfants à la Coalition ainsi qu’au groupe « Plus de services au Québec pour nos enfants différents », qui s’unissent pour être entendus. « Plus un enfant est pris en charge quand il est jeune, plus c’est facile de le faire évoluer. Les enfants sont des éponges », expose M. Lafond, en appelant le gouvernement à réinvestir maintenant.

À voir en vidéo