Les chargés de cours de Laval envisagent une grève

Québec — Le Syndicat des chargés et chargées de cours de l'Université Laval (SCCCUL) envisage le recours à la grève pour faire débloquer les négociations en vue du renouvellement de sa convention collective.

Une assemblée syndicale spéciale est prévue le 14 janvier afin de faire le point sur les pourparlers et d'adopter «une proposition pour que le syndicat prenne tous les moyens d'action et de pression nécessaires, pouvant aller jusqu'à la grève, afin de faire avancer les négociations».

Au début de décembre, les chargés de cours protestaient déjà contre la lenteur des négociations en distribuant des tracts dénonçant «l'écart marqué entre le discours tenu par la THA [pour très haute administration] et les réponses données à ce jour au syndicat». L'administration disait alors vouloir régler avant Noël. De l'avis du syndicat, les dossiers importants, notamment le rattrapage salarial, n'ont même pas avancé. Les syndicats des chargés de cours du réseau des universités du Québec (Rimouski, Chicoutimi, Abitibi-Témiscamingue et Outaouais) ont les mêmes revendications.