La taxe scolaire en hausse de 3,7 % à Montréal

Photo: Peter Spiro iStock

Le compte de taxe scolaire connaîtra une hausse d’environ 3,7 % sur l’île de Montréal, une augmentation en grande partie due à la hausse des valeurs foncières et à l’augmentation du nombre d’élèves.

Le Comité de gestion de la taxe scolaire de l’île de Montréal, qui perçoit la taxe pour les cinq commissions scolaires de l’île de Montréal, a rendu public vendredi le taux de taxation prévu pour l’année 2015-2016.

Compte tenu de l’indexation de 1,2 % du montant accordé par élève et de l’augmentation prévue de 2,5 % de la population étudiante sur l’île de Montréal (en augmentation depuis deux ans), les comptes de taxe scolaire gonfleront d’environ 3,7 %, en hausse par rapport à 3,2 % l’an dernier.

Selon Hélène Meagher, secrétaire générale du CGTSIM, c’est surtout le bond des valeurs immobilières dans la région de Montréal qui a un effet sur les comptes de taxe, puisque le taux de taxation, lui, est en baisse.

« La valeur foncière crée une pression à la hausse sur les comptes de taxe scolaire et nous n’avons pas de contrôle sur la valeur des propriétés. C’est la principale raison de cette augmentation », a-t-elle expliqué.

Les 477 millions de dollars recueillis en taxe serviront à couvrir le transport scolaire, l’entretien et les frais de gestion des immeubles et des équipements, ainsi que les coûts d’énergie, autant de services qui ne sont pas subventionnés directement par le gouvernement.

L’intérêt généré par le placement des taxes recueillies permettra de redistribuer aux cinq commissions scolaires de l’île de Montréal quelque 8 millions destinés à financer des mesures de rattrapage dans des écoles défavorisées.