L’opposition vilipende François Blais

Le gouvernement libéral met en péril le succès des initiatives de promotion de la lecture chez les jeunes en ne faisant rien pour que les commissions scolaires utilisent réellement à cette fin les fonds consacrés à l’achat de livres, ont tonné mercredi les partis d’opposition.

Comme le révélait Le Devoir mercredi, nombre de commissions scolaires semblent avoir fait fi des instructions de l’ex-ministre de l’Éducation Yves Bolduc, qui leur avait enjoint à l’automne de consacrer une enveloppe budgétaire de 15 millions afin de garnir les bibliothèques scolaires, comme ce fut le cas au cours des huit dernières années. Or, les librairies québécoises constatent une baisse des acquisitions effectuées par leur clientèle des écoles primaires et secondaires pouvant atteindre plus de 80 % par endroits. Les commissions scolaires reconnaissent elles-mêmes avoir dû employer ces sommes à d’autres fins en raison des compressions budgétaires.

Le porte-parole de la Coalition avenir Québec en matière d’éducation, Jean-François Roberge, affirme que le ministre de l’Éducation compromet ainsi la réussite scolaire. « Ce qui me désole le plus, c’est qu’on répète la même chose dans le budget [2015]. Il y a de nouvelles coupes et on sait qu’il y aura donc moins de livres achetés [l’an prochain]. L’histoire se répète. C’est navrant », explique l’enseignant, également auteur de deux livres jeunesse.

En réponse à une question de M. Roberge, le ministre François Blais s’est dit « inquiet » des constatations du Devoir. « Je vais faire des vérifications. Je voudrais aussi rappeler que l’année financière n’est pas encore terminée, l’année financière des commissions scolaires se termine le 30 juin, et j’espère qu’elles vont se rattraper bientôt, a-t-il dit en Chambre. Les commissions scolaires […] ont encore trois mois pour se rattraper. »

À voir en vidéo

3 commentaires
  • Gilles Théberge - Abonné 2 avril 2015 07 h 32

    Bolduc Blais

    bonnet blanc blanc bonnet, Bolduc Blais même démission...

  • François Dugal - Inscrit 2 avril 2015 07 h 59

    Enrichissons notre vocabulaire

    Bêtise :
    Manque d'intelligence, de jugement; action stupide.

  • Claude Smith - Abonné 2 avril 2015 08 h 39

    Se rattraper

    Les commissions scolaires ont 3 mois pour se rattraper ! Sur quelle planète vit ce nouveau ministre de l'éducation. C'est vrai que la période de Päques est arrivée de telle sorte que les commissions scolaires pourraient sortir un lapin de leur chapeau.

    C'est d'autant plus désolant que ce ministre est issu du monde de l'éducation. À sa décharge, c'est qu'il est soumis au dicta de l'austérité. Pardon ! Je voulais dire de la rigueur.

    Claude Smith