La FEUQ perd le tiers de ses membres

Les délégués des 83 associations étudiantes réunis au sein de la FAÉCUM ont voté à l’unanimité pour cette désaffiliation.
Photo: François Pesant Archives Le Devoir Les délégués des 83 associations étudiantes réunis au sein de la FAÉCUM ont voté à l’unanimité pour cette désaffiliation.
Les quelque 40 000 étudiants de l’Université de Montréal (FAÉCUM) ont choisi de se désaffilier de la Fédération universitaire du Québec (FEUQ) samedi après-midi.

Les délégués des 83 associations étudiantes réunis au sein de la FAÉCUM ont voté à l’unanimité pour cette désaffiliation. En entrevue à RDI, le président de la Féfération, Vincent Fournier Gosselin, a laissé entendre que les associations étudiantes de l’Université de Montréal n’envisageaient pas de se rallier à l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ). Elles souhaiteraient plutôt créer une nouvelle organisation.

La FEUQ perd ainsi le tiers de ses membres. On en compte maintenant environ 80 à travers tout le Québec.