Normandeau à un cocktail… pour Morasse

Un cocktail de financement auquel participeront Nathalie Normandeau et Éric Duhaime a été organisé en soutien à Jean-François Morasse, qui poursuit Gabriel Nadeau-Dubois en Cour suprême. Selon la page Facebook de l’événement, le grand public est convié à cette soirée qui aura lieu le 4 février prochain, au pub l’Ozone à Québec. Le coût d’entrée de 20 $ comprend une consommation ainsi que de la nourriture, et des dons supplémentaires à la Fondation 1625, qui est derrière les recours en justice intentés par M. Morasse, y seront sollicités. Rappelons que M. Nadeau-Dubois a été récemment acquitté en Cour d’appel de sa condamnation pour outrage au tribunal en lien avec des événements qui se sont déroulés pendant la grève étudiante au printemps 2012. M. Morasse a décidé de porter le verdict en Cour suprême.


 
2 commentaires
  • Catherine-Andrée Bouchard - Abonnée 29 janvier 2015 08 h 38

    Il Morasse du temps à perdre...

    Je ne sais pas si on doit dire tenace ou aliéné lorsqu'un individu tient si fort à faire punir un militant qui prenait la parole pour des milliers de jeunes et qu'il multiplie ses actions judiciaires contre l'insurgé jusqu'a la cour suprême. Je ne comprend pas cette victoire intérieure qui le transporterait de voir le jeune héros irrévérencieux se faire accuser d'outrage au tribunal.

    Il me semble que cela ne change rien pour personne et que ces entreprises judiciaires ne sont qu'une munificente perte de temps et d'argent.

    Lorsque je sortais à Québec, je n'allais jamais à l'ozone. Il y a l'ambiance parfaite pour cela, un petit cocktail de bonnes gens qui ont du foin et du temps à gaspiller et honte à madame Normandeau qui délaisse un peu ses petits amis de la mafia pour porter bon secours à de très très braves citoyens comme Mônsieur Morasse, qui nous protège avec vigilance des outrances subversives lancées par des petits fils à papa qui ne se raisonnent pas à finir leur adolescence avant d'avoir changé le monde.

  • Sylvain Bolduc - Inscrit 29 janvier 2015 12 h 50

    Immoral et peut-être même illégal

    Il est tout à fait immoral et insensé de voir la vice-première ministre de l'époque se prêter de façon volontaire à ramasser des fonds pour aider un citoyen à contester la décision de la cour pour une affaire d'état comme le printemps érable dont elle même faisait partie. Je trouve ça abberant de voir dans quel monde les libéraux vivent !!!