Les étudiants veulent leur ministère

Les deux fédérations étudiantes collégiale et universitaire exhortent le premier ministre Philippe Couillard à maintenir le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (MESRST), créé lors de la courte parenthèse au pouvoir des péquistes. Cette structure, croient les étudiants, permet une plus grande efficacité et permet surtout « de regrouper l’ensemble des compétences et des enjeux universitaires et collégiaux qui étaient auparavant disséminés dans différents ministères », écrivent-ils dans une lettre ouverte. Le démantèlement de ce ministère et sa possible refusion avec le ministère de l’Éducation constitueraient « un recul important », ont clamé les étudiants.