Le recteur Guy Breton est reconduit dans ses fonctions

Guy Breton, recteur de l'Université de Montréal
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir / Archives Guy Breton, recteur de l'Université de Montréal
L’actuel recteur de l’Université de Montréal, Guy Breton, est reconduit dans ses fonctions pour un second mandat de cinq ans, malgré des protestations étudiantes. 

À la recommandation du comité chargé de la consultation sur le renouvellement, le Conseil de l’Université a décidé de renouveler lundi le mandat du recteur qui devait se terminer le 31 mai 2015. Il sera ainsi prolongé jusqu’en 2020. 

« Le recteur Guy Breton a grandement fait progresser l’Université de Montréal depuis son entrée en fonction, en juin 2010», a souligné la chancelière, Louise Roy.

Tous ne sont pas de cet avis. Pour s’opposer à la reconduction de son mandat,  près de 15 associations étudiantes de l’Université de Montréal représentants près de 5000 membres ont tenu une journée de grève. Ils ont déploré le manque de transparence dans le processus. Cette contestation a fait l’objet d’une lettre ouvert dans le journal étudiant Quartier libre et le mouvement a aussi l’appui de la FAECUM et de Québec Solidaire.

Rappelons qu’en réaction à la gestion de la grève étudiante de 2012, de nombreuses associations se sont dotées de mandats pour exiger la démission immédiate du recteur, sans indemnité de départ.

Le Devoir
3 commentaires
  • Mario Jodoin - Abonné 24 février 2014 23 h 36

    L'usine à cerveaux est toujours opérationnelle!

    «Les gens ne veulent pas étudier pour étudier. Ils veulent étudier pour travailler. L’UdeM souhaite former des gens avec des cerveaux mieux alignés sur ce qu’ils veulent faire. Et cela ne s’applique pas seulement aux entreprises privées, mais aussi aux institutions, aux ministères, aux établissements de santé, aux organismes sans but lucratif, aux orchestres symphoniques, aux organisations sportives, etc.», explique Guy Breton, qui a reçu Le Devoir dans son bureau sur la montagne.»

    http://www.ledevoir.com/societe/education/341213/u

  • Marc Bergeron - Inscrit 25 février 2014 00 h 00

    Triste nouvelle

    Encore un de ceux qui a le pouvoir et colle comme un pot de colle à ses fonctions. Cela ressemble à des politiciens, chef syndicaux etc. qui sont beaucoup trop longtems a des postes. Dégagés S.V.P....Ce asotn les mêmes qui ont de bonne pension et des primes de départ.

  • Gilles Delisle - Abonné 25 février 2014 07 h 44

    Maintenant lui, on le connaît!

    Je ne connais pas les gens qui l'on reconduit dans ses fonctions. Mais, de toute évidence, à l'Université de Montréal, un recteur qui dit des énormités ( le Québec comme sous l'Espagne de Franco), peut occuper ce poste important et prestigieux! Honte aux gouverneurs de l'Université de Montréal!