1963-2013 - Le rapport Parent jetait les bases de l’actuel Québec éducatif

Martine Letarte Collaboration spéciale
Quelques artisans du rapport Parent: David Munroe, Monseigneur Alphonse-Marie Parent, Gérard Fillion et sœur Marie-Laurent de Rome (Ghislaine Roquet).
Photo: Archives Le Devoir Quelques artisans du rapport Parent: David Munroe, Monseigneur Alphonse-Marie Parent, Gérard Fillion et sœur Marie-Laurent de Rome (Ghislaine Roquet).

Ce texte fait partie du cahier spécial Rentrée scolaire 2013

À l’occasion du 50e anniversaire du rapport Parent, l’Université du Québec à Montréal (UQAM) organise avec des partenaires plusieurs activités pour analyser l’impact de ce document sur le système d’éducation du Québec.

 

Conférences à la Grande Bibliothèque, journées d’étude thématiques, symposium avec d’ex-présidents du Conseil supérieur de l’éducation, concert-bénéfice dirigé par le chef Yannick Nézet-Séguin pour la création du prix Serge-Séguin destiné aux étudiants au doctorat en éducation de l’UQAM ; plusieurs événements sont prévus pour souligner le demi-siècle de la publication du rapport Parent, qui proposait l’accès à l’éducation pour tous. Paul Gérin-Lajoie, premier ministre de l’Éducation nommé dans le sillage de la publication du document, a accepté d’agir comme président d’honneur de la programmation.

 

« C’est une chance d’avoir encore avec nous des acteurs importants du rapport Parent, affirme Monique Brodeur, doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation à l’UQAM. Paul Gérin-Lajoie est toujours très sensible au droit à l’éducation ici et dans les pays francophones en développement. Il préside toujours la fondation Paul Gérin-Lajoie. Il est un homme engagé, un modèle. » En 2009, le pavillon des sciences de l’éducation de l’UQAM a d’ailleurs été rebaptisé pavillon Paul-Gérin-Lajoie.

 

La programmation met aussi à l’honneur le sociologue Guy Rocher, qui a participé à la rédaction du rapport Parent. Il sera conférencier lors du symposium Cultiver l’éducation au Québec : 50 ans après le rapport Parent, bilan et perspective. L’événement se déroulera le 30 avril au Coeur des sciences de l’UQAM. Claude Lessard, président du Conseil supérieur de l’éducation et professeur retraité de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal, donnera également une conférence. Le symposium présentera des tables rondes composées d’ex-présidents du Conseil supérieur de l’éducation.

 

Conférences

 

Guy Rocher sera aussi commentateur lors de la conférence Le rapport Parent : un point d’arrivée et un point de départ prononcée par Claude Corbo, ancien recteur de l’UQAM. L’événement se déroulera le 24 septembre à la Grande Bibliothèque. L’animation de la soirée a été confiée à Céline Saint-Pierre, sociologue et ancienne présidente du Conseil supérieur de l’éducation.

 

« Nous organisons quatre conférences ouvertes au public à la Grande Bibliothèque », indique Monique Brodeur.

 

Le 17 octobre, Marie McAndrew, professeure titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’éducation et les rapports ethniques, donnera la conférence L’école québécoise et la diversité ethnoculturelle.

 

Maryse Alcindor, Québécoise originaire d’Haïti qui cumule les diplômes universitaires et première femme noire à avoir occupé un poste de sous-ministre dans l’administration publique québécoise, sera commentatrice.

 

Camil Bouchard, psychologue et ancien député péquiste, donnera la conférence du 21 novembre sur le thème Du rapport Parent aux États généraux : de grands pas pour les tout-petits. La commentatrice sera Yolande Brunelle, lauréate du prix Reconnaissance de la faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM qui a fait carrière dans le milieu scolaire et les garderies.

 

La série de conférences se clôturera le 12 décembre avec Marc St-Pierre qui a été directeur général adjoint à la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord et coordonnateur des services éducatifs pour la Fédération des établissements d’enseignement privés. Sa conférence s’intitule À l’école, le parent est-il un client ou un citoyen ?. La commentatrice sera Diane Miron, consultante en éducation et membre du Comité du rapport sur l’état et les besoins de l’éducation en 2014.

 

Ces trois conférences seront animées par Dominique Payette, professeure au département d’information et de communication de l’Université Laval.

 

Journées d’étude thématiques

 

Quatre journées d’étude thématiques se dérouleront également à l’UQAM.

 

« Elles sont organisées pour les gens du terrain et les universitaires », indique Monique Brodeur qui coordonne la réalisation des activités prévues à la programmation.

 

La première journée se déroulera le 30 octobre sous le thème Continuité intra et interordres.La journée du 4 décembre portera sur la formation des enseignants et l’insertion professionnelle. Les deux journées d’étude prévues en février et en mars auront respectivement pour thème Culture et inclusion sociale dans l’école et Transfert des connaissances en éducation.

 

Concert

 

Le 50e anniversaire du rapport Parent est également l’occasion pour créer le prix Serge-Séguin, destiné aux étudiants de l’UQAM inscrits au programme de doctorat.

 

« Il est le créateur du programme et le père de Yannick Nézet-Séguin, indique Monique Brodeur. Le chef d’orchestre a accepté et réussi à trouver une soirée dans son horaire très rempli pour diriger un concert avec quelques musiciens à la salle Pierre-Mercure. »

 

L’événement-bénéfice se déroulera le 11 novembre. « Les billets seront tout de même abordables et il y aura un tarif pour étudiants, précise la doyenne. Il sera aussi possible de faire des dons. »

 

Le prix servira à encourager les étudiants en éducation à poursuivre des études doctorales. « Après le baccalauréat de quatre ans, peu d’étudiants poursuivent leurs études pour se rendre jusqu’au doctorat, affirme Monique Brodeur. Bien que l’éducation soit considérée comme une priorité, on réalise qu’il est difficile d’aller chercher des dons pour offrir des bourses d’excellence aux étudiants des cycles supérieurs. »

 

Coup d’envoi

 

La programmation sera lancée le 23 août à l’UQAM lors du colloque des étudiants au doctorat réseau en éducation offert à l’UQAM en collaboration avec d’autres membres de l’Université du Québec.

 

« On soulignera alors le 25e anniversaire de la création du programme de doctorat, explique Monique Brodeur. Nous tenions à lancer la programmation du 50e anniversaire du rapport Parent à ce moment-là pour que les étudiants soient parties prenantes de l’événement. Ils n’étaient pas encore au monde, lorsque le rapport Parent a été publié. Le 50e anniversaire leur permettra de renouer avec ce qui constitue la clé du système d’éducation au Québec et de restituer le rapport comme un rouage toujours important. »

 

Collaboratrice

À voir en vidéo