FEUQ - Martine Desjardins cédera sa place

Le mandat de deux ans de Martine Desjardins arrivera à son terme le 1er mai.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le mandat de deux ans de Martine Desjardins arrivera à son terme le 1er mai.
Rouyn-Noranda — La Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) s'apprête à changer de visage: sa présidente, Martine Desjardins, quittera ses fonctions dans trois semaines et sera remplacée par Antoine Genest-Grégoire, un étudiant à la maîtrise en sciences économiques de l'UQAM.
 
L'identité de son successeur a été annoncée dimanche par voie de communiqué à l'issue d'une assemblée générale de trois jours s'étant tenue à Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue.
 
Le mandat de deux ans de Martine Desjardins arrivera à son terme le 1er mai. Une conférence de presse est prévue ce jour-là pour signifier publiquement le changement d'équipe et de présidence à la FEUQ.
 
Avec ses homologues Léo Bureau-Blouin, de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), et Gabriel Nadeau-Dubois, de la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE), Martine Desjardins a mené de front le mouvement de contestation du printemps 2012 contre la hausse des frais de scolarité décrétée par le gouvernement libéral de Jean Charest. Des trois, elle était la seule à être toujours en poste.
 
Si elle a obtenu gain de cause avec l'annulation de la hausse des frais de scolarité, abrogée par le gouvernement Marois peu de temps après la victoire du Parti québécois le 4 septembre 2012, elle n'aura rien pu faire contre l'indexation de ces mêmes frais, annoncée au lendemain du Sommet sur l'enseignement supérieur, en février dernier.
 
La FEUQ affirme toutefois qu'un plan d'action est en préparation et qu'il devrait être prêt pour la rentrée de 2014.
6 commentaires
  • Michel Lebel - Abonné 7 avril 2013 16 h 55

    En attendant...

    En attendant d'être candidate péquiste pour la prochaine élection...

    • Louka Paradis - Inscrit 7 avril 2013 19 h 16

      Je ne vois rien de mal à ça. On vit dans un pays démocratique et libre. Mme Desjardins a droit à ses idées et à ses choix politiques. Elle pourrait aussi choisir un autre parti ou décider de ne pas faire de politique. À elle de décider de sa vie...
      Louka Paradis, Gatineau

    • Solange Bolduc - Inscrite 7 avril 2013 21 h 17

      Je ne le sens pas comme ça: elle ne sera jamais membre du PQ, à moins qu'elle ne soit plus ratoureuse que je ne le croyais ! Mais encore moins pour QS, mais il se pourrait qu'elle soit avec Justin, et ça, ce serait de l'opportuniste pas à peu près ! Elle se prépare pour le grand saut fédéraliste !!

    • Émile Essent - Inscrit 7 avril 2013 21 h 35

      Ça je ne lui souhaite pas ! Le pauvre Léo B.B. s'y est fait piéger à jouer les faire-valoir du PQ, il aurait bien mieux fait de continuer ses études.

    • rene poirier - Inscrit 7 avril 2013 21 h 44

      Ce serait une belle prise pour le PQ M.Lebel mais, je suis loin d'être aussi convaincu que vous.

  • François Rivet - Abonné 7 avril 2013 22 h 29

    Elle n'ira pas au PQ

    Pas après le Sommet, où elle n'a même pas voulu serrer la main de Pauline Marois à la fin. Attendez-vous plutôt à la voir sur la scène fédérale.