Inspiration printanière

Son documentaire Aujourd’hui pour moi, demain pour toi a été présenté aux Rendez-vous du cinéma québécois et sortira à l’automne en salle. Au fil de leurs séances de remue-méninges, de la création de slogans et d’affiches, et des manifestations les plus importantes, il dresse le portrait d’un collectif de jeunes artistes en design, inspiré par le printemps. « Je voulais des gens qui avaient une innocence et une candeur par rapport à la problématique, mais qui allaient entrer dedans à 100 %, poursuit-il. Je voulais laisser une trace de vécu et non une trace passéiste. »


Cinéma direct


Influencé par le cinéma direct de Pierre Perrault, Maël Demarcy croit à l’importance des témoignages filmiques, sans quoi certains événements tomberaient dans l’oubli ou vieilliraient à la merci des souvenirs déformés par le temps des protagonistes. Les vidéos YouTube diffusés par les étudiants à travers les réseaux sociaux ont un grand pouvoir de dénonciation, reconnaît-il. « Mais on s’inscrit dans une logique d’instantanéité et on perd une partie de la réflexion », soutient-il. Le documentaire, lui, inscrit les souvenirs dans leur contexte. « C’est un devoir de mémoire qui est primordial. »

À voir en vidéo