Moisissures: l’école Saint-Gérard sera reconstruite

Devant l’obligation de reconstruire l’école Saint-Gérard, le gouvernement a décidé d’intervenir financièrement, de façon exceptionnelle, afin de permettre la réalisation de ces travaux sans délai additionnel», a déclaré Mme Malavoy.
Photo: - Le Devoir Devant l’obligation de reconstruire l’école Saint-Gérard, le gouvernement a décidé d’intervenir financièrement, de façon exceptionnelle, afin de permettre la réalisation de ces travaux sans délai additionnel», a déclaré Mme Malavoy.

« Il était de ma responsabilité d’agir pour régler cette situation. Devant l’obligation de reconstruire l’école Saint-Gérard, le gouvernement a décidé d’intervenir financièrement, de façon exceptionnelle, afin de permettre la réalisation de ces travaux sans délai additionnel », a déclaré Mme Malavoy par voie de communiqué en fin de journée vendredi.


Les parents de cet établissement scolaire du quartier Villeray, à Montréal, ont poussé un soupir de soulagement en apprenant la nouvelle. « On s’est battus très fort, et on a su trouver les bons arguments pour convaincre le ministère et la CSDM. C’est une nouvelle extraordinaire et rassurante », de commenter le président du Conseil d’établissement de l’école, Alex Benjamin.

 

16 millions


Plus de 400 élèves avaient été transférés à l’école secondaire Georges-Vanier il y a un an, alors que des tests de qualité de l’air révélaient la présence de moisissures. Des enfants et des employés avaient ressenti des malaises.


Le coût des travaux étant estimé à 16 millions de dollars, la CSDM devra essuyer une partie de la facture à même son budget. L’investissement supplémentaire de Québec permettra l’ajout de 10 classes et d’un gymnase, précise le ministère. Sept cents élèves pourront fréquenter le nouveau bâtiment.


Pour ce qui est des écoles Saint-Nom-de-Jésus, Baril et Hochelaga, également touchées par la moisissure, la CSDM devra régler leur sort à même ses budgets, a ajouté Marie Malavoy, précisant que son ministère allait porter une « attention prioritaire » aux travaux.


La CSDM a assuré qu’elle entreprendrait les travaux rapidement, sans toutefois préciser d’échéancier.

À voir en vidéo