Accès à l’information - McGill: des étudiants nourris par l’esprit de vengeance?

Les sommes débloquées pour recruter un nouveau principal, les frais de déplacement des administrateurs et le contenu du réfrigérateur de la direction sont autant d’informations que 14 étudiants désormais fichés dans une motion déposée à la Commission d’accès à l’information (CAI) ont souhaité obtenir. Le 7 décembre, McGill a demandé à la CAI l’autorisation de refuser de traiter certaines demandes d’accès, qu’elle juge trop nombreuses et systématiques. En 2011, le nombre de demandes était de 37; en 2012, il est passé à 170.


Olivier Marcil, vice-principal aux affaires externes à McGill, affirme avoir observé une «forte hausse des demandes» [...] «après les deux occupations [des bureaux de l’administration] et la grève étudiante». Il ne fait aucun doute que les demandes formulées sont abusives et s’inscrivent dans un geste concerté. «Ils savent pertinemment que leurs demandes sont trop larges, dit-il. Il y a une procédure à suivre pour permettre à un employé de répondre à la demande dans les délais prévus par la loi. Mais quand une demande est trop large, évidemment, c’est plus difficile. Ce n’est pas qu’on ne veut pas, mais c’est difficile.»


Christopher Bangs est l’un de ces 14 étudiants. Il recense depuis octobre les demandes d’accès qu’il publie ensuite sur son site Web, McGillileaked. Il nie tout acte de vengeance. «Je ne sais même pas de quoi ils parlent. Ce sont des gens [qui envoient les demandes] qui ne travaillent pas de concert. Il n’y a pas de conspiration, ces personnes-là sont simplement désireuses d’en savoir davantage sur McGill», lance-t-il.

À voir en vidéo