L’ONU fait la leçon à Québec sur sa loi spéciale

L’Organisation des Nations unies (ONU) a rabroué le gouvernement du Québec, l’exhortant à respecter les droits des étudiants et des manifestants. Elle a aussi critiqué la loi spéciale adoptée par le gouvernement Charest en soulignant que cette législation « restreint indûment le droit d’association et de réunion pacifique au Québec ».

L’ONU s’en tient au rapport fait par deux experts indépendants qui ont précisé qu’ils sont en contact avec le gouvernement, qui aurait promis de clarifier ces questions. Les rapporteurs spéciaux auraient particulièrement été préoccupés par les « actes de violence graves » et les arrestations massives de la nuit du 24 mai dernier, alors qu’au moins 700 manifestants ont été arrêtés à travers le Québec.


« Il est regrettable que les autorités aient recours à une approche restrictive, plutôt qu’au dialogue et à une médiation pour résoudre la situation actuelle », a fait savoir l’un de ces rapporteurs, Maina Kiai, par voie de communiqué. Selon M.Kiai, la loi 78 fait porter une charge trop importante aux associations étudiantes et le montant de leurs amendes (jusqu’à 125 000 $) est « disproportionné » et « de nature à dissuader les étudiants d’exercer leur droit à la liberté de réunion pacifique ».


Dans leur rapport, les deux experts ont insisté sur l’importance de protéger les droits à la liberté de réunion pacifique, d’expression et d’association des étudiants. Ils reprennent ainsi en bonne partie les arguments avancés par ces derniers qui, en compagnie des syndicats et d’autres individus et organismes de la société civile, ont contesté la loi78 devant les tribunaux vendredi dernier.


Le nouveau règlement municipal adopté par la Ville de Montréal, qui vise à encadrer les manifestations, reçoit aussi son lot de critiques. Les rapporteurs le soupçonnent de présumer d’emblée que les réunions ne seront pas pacifiques. Une législation qui exige qu’un itinéraire soit fourni ne doit pas non plus servir « à des fins abusives pour restreindre le droit à la liberté de réunion pacifique ». Et pour le port du masque ? Les individus devraient avoir le droit de porter les habits de leur choix pourvu que cela n’affecte pas le droit des autres, soutient l’ONU.

12 commentaires
  • Florence Péloquin - Abonnée 31 mai 2012 09 h 36

    Intéressant de comparer .....

    ..... la façon dont on peut chosir de traiter une même nouvelle.

    Le Devoir titre "L’ONU fait la leçon à Québec sur sa loi spéciale", donnant ainsi à cette nouvelle la tournure la plus négative possible. Car nulle part dans leur rapport les auteurs de l'ONU ne s'érigent en donneurs de laçon.

    Alors que pour un autre journal "L'ONU s'inquiète de la rigueur de loi 78"; une description factuellement plus correcte à mon sens, et non "teintée".

    La journaliste du Devoir choisit d'enchâiner: "L’Organisation des Nations unies (ONU) a rabroué le gouvernement du Québec". Encore une fois un choix de mot ("rabrouer") à saveur éditoriale.

    A comparer à: "Deux experts indépendants de l'Organisation des nations unies sur les questions de libertés fondamentales et de liberté d'expression ont aujourd'hui fait part de préoccupations....".

    Ça me fait penser au journaliste de Radio-Canada qui l'autre soir choisissait de dire que Nadeau-Dubois était "traîné" devant les tribunaux. Une connotation qui sert la 'cause'.

    • Louis Gagnon - Inscrit 31 mai 2012 19 h 55

      Monsieur Hubert,

      Je suis d'accord avec vous, mais, chaque journal a son point de vue sur le monde et sur l'importance respective de différentes nouvelles ainsi que sur la manière appropriée de la traiter. On ne peut pas s'attendre à avoir un fil de nouvelles objectif, car cela ne serait possible qu'en rapportant absolument tous les faits. Chaque journal fait ça sélection et c'est à vous de fonder votre opinion en vous basant sur les sources de votre choix.

  • Michel Blanchette - Inscrit 31 mai 2012 09 h 51

    Décriée encore une fois...

    Le Barreau, les centrales syndicales, les juristes, Amnistie internationale, l'ONU et des centaines de milliers de citoyens dans les rues... Que faut-il encore pour convaincre la majorité silencieuse que cette loi 78 est inique?

    • Francis Paradis - Inscrit 31 mai 2012 16 h 37

      Il manque Paul Desmarais.

  • Richard Laroche - Inscrit 31 mai 2012 10 h 03

    Crédibilité des références.

    D'après Maurais Live, l'ONU ce n'est pas une bonne référence pour se fonder un opinion. XD

    • Chantal Mino - Inscrite 31 mai 2012 19 h 06

      L’ONU, c’est quand même 193 pays sur 196 dans le monde qui en font partie (la Cité du Vatican, le Kosovo et Taïwan sont les seuls à ne pas être membres de l'ONU), il a été fondée en 1945, après la Seconde Guerre mondiale, dans le but de maintenir la paix et la sécurité internationales, à développer des relations amicales entre les nations, à promouvoir le progrès social, à instaurer de meilleures conditions de vie et à accroître le respect des droits de l'homme. Vraiment ! Aujourd’hui, selon certains ce seraient des objectifs dépassés et complètement farfelus comme référence ?

      Sûrement que le PLQ est une meilleure référence pour se fonder une opinion peut-être? Le PLQ a bien plus de poids et de crédibilité que 193 États peut-être ???

      Surtout Monique Gagnon-Tremblay ministre du PLQ http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/201 sous la gouverne Jean Charest, notre premier sinistre du Québec, qui lui, nomme des juges et des hauts fonctionnaires post-it choisis par Franco Fava http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/commiss et des tits amis du PLQ, Sagard
      ( http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-soci ) et Cie, Michèle Courchesne avec sa gestion déficiente de la distribution de 18 000 places en garderie en 2008
      http://www.ledevoir.com/politique/quebec/337281/pl avec les permis garderies donnés aux tits amis du PLQ et sa Loi matraque 78 pour intimider et empêcher la démocratie, Line Beauchamp qui déjeune avec la mafia http://www.ledevoir.com/politique/quebec/349101/li, etc. etc. etc.

      Si l’ONU n’est pas une bonne référence pour se fonder une opinion ? C’est quoi une bonne référence?

    • Pierre Rousseau - Abonné 1 juin 2012 12 h 44

      Je me trompe peut-être mais je crois que M. Larocque était sarcastique... Maurais Live, une référence???

  • Francois Gougeon - Inscrit 31 mai 2012 11 h 42

    L'ONU

    Vient de nommer Robert Mugabe comme "leader" mondial pour le tourisme. Alors les leçons sur les droits fondamentaux on repassera.


    Un peu hors sujet mais par rapport au port du masque : Suis-je le seul qui trouve un peu ironique le fait que les associations étudiantes réclament le droit d'être masqué pendant une manifestation mais que la plupart d'entre-elles refusent toujours d'adopter le vote secret? Il faut te montrer la face et lever ta main en assemblée, même si cela signifie se faire insulter, si on veut voter contre la grève, mais il est normal de se cacher le visage dans une manifestation?

    • Francis Paradis - Inscrit 31 mai 2012 16 h 40

      Le port du masque protège des gaz lacrymogène. Et pour le vote secret, il est utilisé dès que quelqu'un le demande, dans la grande majorité des cas. Seulement, c'est ironique que le PLQ exige un vote secret quand il ne le fait pas à ses congrès. C,est surtout ça qui irrite les étudiants.

  • Catherine Paquet - Abonnée 31 mai 2012 17 h 07

    Stupéfiant...

    L'ONU n'a jamais donné de mandat à des "rapporteurs spéciaux" sans une autorisation du Conseil de sécurité. Cette affaire curieusement tricotée me stupéfait au plus haut point. Quel est le mandat de ces rapporteurs? Qui leur a donné? Quelles sont leurs qualifications? Quels sont leur nom et leur nationalité. Mystère...