Manif calme à Montréal: 4 arrestations mais aucun incident majeur

Des milliers de personnes ont manifesté dans la nuit de samedi à dimanche à Montréal.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Des milliers de personnes ont manifesté dans la nuit de samedi à dimanche à Montréal.

Le tintamarre des casseroles s'est fait entendre une fois de plus dans plusieurs villes du Québec, samedi soir.

Des milliers de personnes de tous âges ont exprimé leur opposition à la hausse des droits de scolarité et à la loi 78, mais aussi leur ras-le-bol face au gouvernement Charest.
 
À Montréal, la 33e manifestation nocturne s'est déroulée dans une ambiance calme, même si quatre arrestations ont été effectuées. Deux jeunes hommes seront notamment accusés d'entrave au travail des agents de la paix pour avoir frappé deux chevaux sur lesquels se trouvaient des policiers.
 
Au total, une dizaine de manifestations de casseroles se sont tenues en plusieurs endroits de la métropole et toutes ont été déclarées illégales en vertu de violations des règlements municipaux. Mais elles ont été tolérées. La circulation était difficile tant les marcheurs étaient nombreux et dispersés.
 
Aucun incident n'a été signalé, si ce n'est qu'un automobiliste impatient aurait poussé un manifestant avec son véhicule sur une centaine de mètres, sans toutefois lui infliger des blessures.
21 commentaires
  • Lilly Potter - Inscrit 27 mai 2012 11 h 24

    Ne frappez pas les chevaux

    Je voudrais faire un appel aux manifestants de ne pas s'en prendre aux chevaux de la police. Ces animaux n'ont rien a voir avec notre conflit "humain", ils sont forcés d'être là. D'ailleurs je déplore que la police utilise des animaux (chevaux et chiens) pour exercer leur répression.

    • Marc Collin - Inscrit 27 mai 2012 12 h 36

      tu voudrais qu'ils utilisent quoi pour se promener très près des gens? des hummer?

    • Gabriel Auclair - Inscrit 27 mai 2012 13 h 42

      Il peuvent bien marcher.

    • Gilles Théberge - Abonné 27 mai 2012 13 h 44

      Pourtant, le propos de madame Potter sont sensés. eut-on en dire autant des vôtres dans le contexte monsieur Collin?

      Les chevaux sont un outil qu'utilise la police. Mais reste que ce sont aussi des êtres vivants...

    • Nicholas Gionet - Inscrit 27 mai 2012 16 h 11

      @Marc Collin
      Em... leurs jambes peut-être? Des vélos?

  • André Michaud - Inscrit 27 mai 2012 11 h 26

    Bravo aux manifestants de Québec

    Bravo aux manifestants de QUébec qui encore hier ont choisi de donner leur parcours aux policiers pour diminuer l'impact négatif des manifs sur les citoyens, et éviter la violence. Vous démontrez une très belle maturité : s'exprimer tout en respectant nos concitoyens.

    Votre respect de vos concitoyens attire mon respect à votre égard.

    • Jean-Pierre Marcoux - Abonné 27 mai 2012 13 h 35

      C'est vrai que les gens de Québec sont polis,dociles et bien élevés

    • Nicholas Gionet - Inscrit 27 mai 2012 16 h 13

      Hahaha, alors selon-vous le fait de donner son itinéraire aux forces policière empêcherait les casseurs de s'imicier dans les manifestations?

      J'ai l'impressions que vous n'essayez même plus de faire du sens. Avez-vous fini de dire n'importe quoi?

    • André Michaud - Inscrit 27 mai 2012 16 h 30

      @ Nicholas Gionet

      J'ai participé à des dizaines de manifs dans ma vie. Probablement avant que vous ne soyez au monde.Vous n'êtes pas la première génération à vouloir changer le monde.

      On donnait toujours l'itinéraire au policier et on avait notre système d'ordre qui collaborait avec eux pour dépister et arrêter les casseurs et les provocateurs. Jamais il n'y a eu de violence dans tous ces manifs!! Jamais! Jamais!

      Les casseurs savent qu'on les dépisterait rapidement quand les organisateurs ont leur service d'ordre qui collabore avec les policiers. Ils se tiennent loin donc de ces manifs.

      Les casseurs recherchent les manifs de type anarchiste où les organisateurs n'ont pas de service d'ordre et où on va n'importe où. Ils savent que les policiers seront débordés seulement à gérer la circulation.

      Ils savent que ce sera plus facile de se cacher dans de telles manifs. Et quand en plus le leader de la CLASSE dit supporter la violence en autant que ce n'est pas contre des personnes, c'est presque une invitation indirecte..

      De plus donner son itinéraire est une marque de respect envers ses concitoyens. Ainsi les policiers peuvent détourner la circulation et la manif va moins emmerder les automobilistes pris en otage .

      Pourquoi le droit de s'exprimer doit il exclure le respect de ses concitoyens ? Pourquoi vouloir absolument embêter ses concitoyens et les prendre en otage dans la circulation?

  • Stanislas Vézina - Inscrit 27 mai 2012 12 h 34

    Curiosité

    Je me demande pourquoi Charest manifeste peu d'empressement pour négocier le plus rapidement possible ? Y aurait-il anguille sous roche ?

    • André Chevalier - Abonné 27 mai 2012 13 h 34

      Il attend peut-être une enveloppe brune ?

    • Gilles Théberge - Abonné 27 mai 2012 13 h 45

      Anguille ou...grenouille?

    • Nicolas Gauthier - Inscrit 27 mai 2012 15 h 12

      Qu'est ce que t'en penses? Poser la question c'est y répondre, non?

  • Lilly Potter - Inscrit 27 mai 2012 13 h 30

    @Marc Collin,

    À pied....s'ils veulent être près des gens....

    L'utilisation des chevaux dans la police est un vestige des siècles passes. La place d'un cheval c'est dans un champ pas dans le centre d'une grande métropole en pleine manif....

  • Catherine Paquet - Abonnée 27 mai 2012 14 h 46

    Restons calmes

    Encore deux ou trois autres manifestations calmes, et les journalistes n'en parleront plus...

    • Louis Trottier - Abonné 27 mai 2012 19 h 41

      Sous-entendez vous que les journalistes sont plus intéressés à promouvoir la violence que les regroupements citoyens?