Grève étudiante - Marches, vitre cassée et concert extérieur

Le duo Orange Orange a encouragé les étudiants lors d’un concert à la place du Canada: «Vous êtes des leaders!»
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Le duo Orange Orange a encouragé les étudiants lors d’un concert à la place du Canada: «Vous êtes des leaders!»

Pour souligner leur 52e journée de grève, soit autant de jours que lors du débrayage record de 2005, et dénoncer l'annonce de Québec concernant le programme de prêts, les étudiants ont bloqué le centre de distribution de la SAQ, cassé symboliquement de la vitre et dansé lors d'un concert en plein air.

En matinée, différents groupes d'étudiants s'opposant à la hausse des droits de scolarité décrétée par le gouvernement libéral ont marché à travers la métropole. L'un d'eux s'est rendu au centre de distribution de la Société des alcools du Québec, à proximité du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, pour bloquer la circulation.

En milieu de journée, un petit groupe d'étudiant s'est réuni devant la Bibliothèque nationale pour casser de la vitre. Ce ne sont pas les fenêtres qu'ils ont abîmées, mais bien des morceaux de verre qu'ils avaient apportés dans un bac. Ils ont aussi renversé une voiture... en format jouet. Ils dénonçaient ainsi la «médiatisation de la violence». Une cinquantaine de policiers surveillaient les lieux.

Puis à la fin de l'après-midi, la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) a convié ses membres à une manifestation improvisée à la place Émilie-Gamelin. Cette manifestation visait à dénoncer la mesure de remboursement proportionnel selon le revenu annoncé hier par la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, et le ministre des Finances, Raymond Bachand. Les ministres ont également annoncé que les prêts seront accessibles à plus d'étudiants à compter de l'automne prochain.

Un spectacle en plein air organisé par la Fédération des associations étudiantes du campus de l'Université de Montréal a réuni environ 250 personnes à la place du Canada en soirée. Le duo Orange Orange, Doba, Boni Suba et Malajube ont livré quelques chansons et des mots d'encouragement aux étudiants.

La chef de l'opposition, Pauline Marois, est venue sur scène pour réitérer son engagement à annuler la hausse des droits de scolarité si le Parti québécois est porté au pouvoir à la prochaine élection. «C'était le minimum que de proposer d'augmenter l'amélioration du programme d'aide financière aux études, a-t-elle expliqué après son discours. J'appelle maintenant au dialogue de la part du gouvernement.»

Le coporte-parole de Québec solidaire Amir Khadir était aussi du lot, pour dénoncer «l'entêtement idéologique du gouvernement». La proposition de la ministre, «c'est encore davantage d'endettement. Les gains, au final, ce sont les institutions financières qui vont les recueillir.» Le chef d'Option nationale, Jean-Martin Aussant, a qualifié l'annonce de la ministre de «poudre aux yeux».

L'Alliance des professeurs de Montréal a donné publiquement son appui au mouvement étudiant hier, plus particulièrement aux futurs enseignants. Dans une action surprise tôt le matin, ils ont accroché des carrés rouges sur le site des 36 écoles de leur réseau.

***

Avec la collaboration de Lisa-Marie Gervais
Avec La Presse canadienne

À voir en vidéo