Moisissures: l’école Saint-Gérard devra fermer ses portes

Selon nos informations, les 424 élèves de l’établissement seront relocalisés dès demain au cégep Ahuntisc et ce, jusqu’à ce que les cours recommencent d’ici deux semaines. Pour la suite, plusieurs scénarios de relocalisation seraient à l’étude.

Une rencontre d’information pour les parents se tient ce soir. Ceux-ci semblaient d’ailleurs en colère contre la Commission scolaire de Montréal et la Direction de la santé publique (DSP) qui n’auraient pas pris au sérieux leurs plaintes répétées. Selon une décompte sommaire, une quarantaine d’enfants et une vingtaine de membres du personnel seraient aux prises avec des nausées, vomissements, infections pulmonaires et autres problèmes respiratoires.

La présidente du Conseil d’établissement, Chantal Laperrière, est déçue du traitement du dossier. «On ne nous a pas pris au sérieux. Le Dr Jacques [de la DSP] et M. Marchand [de la CSDM] nous ont dit que les symptômes ressentis étaient liés à la présence de poussière et non de moisissures. Mais ce n'étaient pas des rhumes! J’ai bien hâte de voir ce que ces messieurs ont à dire là-dessus maintenant», a-t-elle déclaré, visiblement en colère.

Un dégât d’eau survenu en novembre 2010 n’a jamais été réparé. La CSDM avait d’ailleurs reconnu qu’il y avait eu certains cafouillages dans la gestion des réparations. En apprenant que les réparations n’avaient pas été faites, Mme Laperrière ainsi que des membres du Conseil d’établissement ont commencé à faire des liens avec les problèmes de santé des enfants. Ils ont exigé que des tests de moisissures soient effectués, ce qui a finalement été fait le 22 décembre dernier.

D’autres détails dans notre édition de demain.

À voir en vidéo