Portes ouvertes au Collège de Montréal - L'examen d'admission vaut aussi pour huit autres écoles secondaires

Pierre Vallée Collaboration spéciale
Lors de la journée portes ouvertes, chaque famille reçoit un carnet de visite qui lui permet d’organiser la visite de l’école.<br />
Photo: Jacques Grenier - Le Devoir Lors de la journée portes ouvertes, chaque famille reçoit un carnet de visite qui lui permet d’organiser la visite de l’école.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Le Collège de Montréal tiendra ses journées portes ouvertes le vendredi 30 septembre de 16h à 19h et le dimanche 2 octobre de 13h30 à 16h. Voilà deux excellentes occasions pour parents et écoliers de venir se familiariser avec l'offre particulière de cette école secondaire privée.

«Dès leur arrivée, j'accueille personnellement les parents et leurs enfants, explique Jacques Giguère, directeur du Collège de Montréal. On remet ensuite à chaque famille un carnet de visite qui lui permet d'organiser sa visite de l'école. Les familles peuvent évidemment procéder comme elles l'entendent.»

Premier arrêt inévitable: le Centre des ressources multimédias (CRM). «C'est dans ce local que nous installons les kiosques, organisés par matière, où les familles peuvent rencontrer les enseignants, mais aussi des élèves avec qui ils peuvent s'entretenir. De petits exercices et de petits concours sont organisés afin de rendre la visite plus stimulante.»

Fait à noter: les kiosques installés au CRM portent uniquement sur la première secondaire. «Le directeur de la première secondaire est sur place afin de renseigner les familles sur le mode de vie de l'école. Le choix de limiter cette partie de la visite à la première secondaire témoigne du souci de notre établissement pour les écoliers qui font leur entrée à l'école secondaire. Ils étaient les plus grands de leur école primaire, mais au secondaire ils sont maintenant les plus petits. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle tous les élèves de la première secondaire sont regroupés dans une aile de l'école.»

Second arrêt prisé des parents: la cafétéria. «Ils peuvent rencontrer le responsable de la cafétéria afin de s'informer sur les menus que nous offrons.»

Parcours particuliers


Les familles peuvent ensuite visiter l'école selon leur gré et y découvrir les infrastructures culturelles et sportives. De plus, les parents peuvent rencontrer des groupes d'enseignants qui sont réunis par catégorie dans les classes de l'école. «Par exemple, les parents peuvent rencontrer les enseignants du département de mathématiques ou du département de français. C'est l'occasion pour eux de se familiariser avec l'enseignement que leurs enfants recevront tout au long de leur parcours secondaire. En plus de la présence des enseignants, de nombreux élèves sont aussi présents. Nous avons environ 150 de nos élèves qui participent à nos portes ouvertes. Les parents, mais surtout les enfants, peuvent donc parler directement à nos élèves et ainsi bien saisir le pouls de l'école. C'est aussi dans ces classes que les parents et les enfants peuvent se renseigner sur les parcours particuliers que nous offrons.»

Il y a d'abord le parcours

MITIC, qui s'adresse aux élèves de la première jusqu'à la troisième secondaire. Ce programme permet aux élèves de faire l'ensemble de leur apprentissage scolaire avec un ordinateur portable. Le programme Artis Magia permet aux élèves, en plus de suivre le programme régulier, d'acquérir des connaissances de base dans l'une des trois disciplines artistiques suivantes: la musique, la danse et les arts visuels. «Nous venons d'ajouter un troisième parcours en concentration sport. Un peu comme dans le programme Artis Magia, les étudiants suivent le parcours régulier, mais augmentent la pratique des sports.»

Il n'y a pas de préalable ni d'audition pour inscrire un élève dans l'un de ces trois parcours particuliers. «Évidemment, ces parcours vont surtout intéresser les élèves qui ont déjà un intérêt pour l'informatique, les arts ou les sports.» Le programme sport-études, par contre, échappe à cette règle. «L'élève qui veut s'inscrire au programme sport-études doit au préalable obtenir l'autorisation de sa fédération sportive. Il s'agit d'un programme qui est conçu pour des athlètes d'élite. D'ailleurs, la partie sportive est confiée à nos partenaires, qui sont des clubs sportifs membres de leur fédération sportive.»

Et ensuite

Règle générale, selon Jac-ques Giguère, la durée moyenne d'une visite lors des journées portes ouvertes est d'environ une heure et demie. Elle se termine par une rencontre avec la directrice des services pédagogiques. «C'est l'occasion pour la famille de poser ses dernières questions. La famille repart avec de la documentation, mais aussi avec une assez bonne connaissance de ce nous offrons.»

La prochaine étape est l'examen d'admission, qui se tiendra cette année les samedi

15 et dimanche 16 octobre, à 8h30. «Cet examen nous permet de mesurer et d'évaluer la maîtrise des programmes de cinquième année du primaire, puisque les élèves s'inscrivent pour l'année suivante et qu'ils viennent tout juste de commencer leur sixième année. De plus, nous avons conclu une entente avec huit autres collèges privés, de sorte que l'examen d'admission passé chez nous est valide pour les autres écoles. Cela simplifie la vie des parents et des élèves, qui ainsi n'ont pas à subir plusieurs examens de suite.»

Comme la majorité des parents accompagnent leurs enfants aux examens d'admission, la direction en profite pour s'adresser à eux. «C'est le moment où la direction présente de façon plus précise la philosophie du Collège de Montréal et les valeurs scolaires qui l'animent. Par exemple, nous nous engageons à toujours soutenir l'élève et à ne jamais l'abandonner. Si un élève éprouve un problème, ce qui est possible même chez un élève doué, car l'adolescence est parfois turbulente, au lieu de lui demander de quitter l'école, nous allons mettre en place l'encadrement et le soutien dont il a besoin pour continuer son parcours scolaire et le réussir. Cette réunion permet aux parents de confirmer qu'ils ont fait le bon choix.»

***

Collaborateur du Devoir