Hausse des droits de scolarité - Les étudiants de la FECQ manifestent au colloque du PLQ

Gatineau — Les étudiants poursuivent leur croisade contre la hausse annoncée des droits de scolarité.

Entre 100 et 150 membres de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) ont manifesté hier devant le Palais des congrès de Gatineau, où se déroule un colloque du Parti libéral du Québec (PLQ).

C'est le troisième d'une série de quatre colloques nationaux du PLQ dans le cadre de la préparation de son 31e Congrès des membres, à l'automne. Le premier ministre Jean Charest devait assister à l'événement.

La semaine dernière, la Fédération avait perturbé le congrès des jeunes libéraux à L'Île-Perrot, en Montérégie, afin de dénoncer la hausse des droits de scolarité.

Son président, Léo Bureau-Blouin, rappelle que les étudiants vont continuer de «traquer» les libéraux jusqu'à ce que le gouvernement Charest revienne sur sa décision d'augmenter les droits de scolarité.

Selon lui, la santé économique du Québec passe par une éducation accessible et non par des étudiants qui s'endettent de plus en plus en raison de leurs dépenses reliées à l'éducation.

M. Bureau-Blouin ne craint pas que le plan d'action de la FECQ, échelonné jusqu'à l'automne, ne s'essouffle avec les semaines, puisque de plus en plus d'étudiants sont sensibilisés au dossier de l'éducation.

Le 3 avril, la Fédération sera présente à Boucherville pour manifester à l'occasion d'un colloque du PLQ.