Au Collège de Montréal - Le MITIC, vous connaissez ?

Le Collège de Montréal a mis en place un parcours particulier où l’ordinateur et l’informatique occupent une place de choix comme outils d’apprentissage. C’est le programme MITIC.<br />
Photo: - Le Devoir Le Collège de Montréal a mis en place un parcours particulier où l’ordinateur et l’informatique occupent une place de choix comme outils d’apprentissage. C’est le programme MITIC.

Fondé en 1767, le Collège de Montréal est le plus vieux collège montréalais. Mais rien de vieillot ici aujourd'hui. L'établissement propose à ses élèves du secondaire des parcours particuliers et surtout un cheminement scolaire menant à coup sûr à la réussite.

«Tous nos élèves réussissent l'examen du ministère et tous obtiennent leur diplôme d'études secondaires, affirme Jacques Giguère, directeur général du Collège de Montréal. De plus, tous nos élèves s'inscrivent par la suite au cégep et 92 % d'entre eux obtiennent leur DEC.»

Ce résultat impressionnant, où ne figure nulle part le mot «décrochage», est attribuable à la démarche pédagogique mise en place par Jacques Giguère et son équipe d'éducateurs. «Lorsque je rencontre pour la première fois les parents, je leur montre en premier la porte de sortie de l'auditorium. Je leur dis que, à la fin de la réunion, ils sortiront tous par cette porte mais, selon où ils sont assis, ils devront emprunter un trajet différent. Il en est de même pour les élèves. Chacun devra trouver son chemin vers la réussite et nous sommes là pour l'aider à tracer son cheminement.»

Évidemment, tous les élè-ves ne chemineront pas avec la même facilité. «Les adolescents peuvent connaître des difficultés. Dès que c'est le cas, nous intervenons afin de venir en aide. Si un élève échoue dans une matière, il pourra se reprendre avec les cours d'été. On n'hésite pas non plus à faire redoubler une année si on juge que c'est la chose à faire pour que l'élève reprenne le chemin de la réussite. Nous croyons que tous les adolescents québécois peuvent réussir le cours secondaire.»

L'informatique à l'école

Le Collège de Montréal a mis en place un parcours particulier où l'ordinateur et l'informatique occupent une place de choix comme outils d'apprentissage. C'est le programme MITIC (Matières intégrées aux technologies d'information et de communication).

Dans ce programme, qui s'adresse aux élèves des trois premières années du niveau secondaire, chaque élève possède son portable et il conçoit l'ensemble de ses apprentissages scolaires avec cet outil. Évidemment, les démarches pédagogiques ont été adaptées en conséquence et on fait usage, par exemple, de publications Web, tels les blogues. «Si le programme est limité aux trois premières années, c'est que les élèves suivent tous les mêmes cours. Mais, les années suivantes, il y a des choix de matières, ce qui rend le programme plus difficile à gérer. Nous travaillons par contre pour trouver une façon de le prolonger.»

Les arts à l'honneur


Autre programme particulier: Artis Magia, dédié à l'apprentissage des arts. Les élèves s'y inscrivent pour les cinq années de leur secondaire et ont le choix entre trois disciplines artistiques: la musique, la danse et les arts visuels. On compte une classe d'élèves par niveau inscrite dans ce programme. Le Collège de Montréal accueille six classes par niveau pour un nombre total d'élèves d'environ 1200.

«Les élèves du programme Artis Magia passent les deux tiers de leur temps dans le volet scolaire et l'autre tiers dans le volet artistique. Pour le volet scolaire, ce sont des cours accélérés qui permettent aux élèves d'Artis Magia d'être au même niveau que les élèves réguliers. Au total, cela rajoute une heure de classe par semaine.» À la fin de chaque année, les élèves préparent un spectacle.

«C'est un moment important. Les danseurs sont accompagnés par les musiciens dans un décor conçu par les élèves en arts visuels.»

Plusieurs élèves qui choisissent ce parcours poursuivent ensuite leurs études collégiales dans une discipline artistique. «Ces derniers sont des élèves qui, déjà jeunes, avaient des ambitions artistiques. Mais, pour les autres, Artis Magia représente surtout une belle expérience dans laquelle ils peuvent mettre de l'avant leurs talents et développer leur créativité, ce qui ne peut pas nuire, peu importe ensuite le choix du métier.»

Sports-études et arts


Le Collège de Montréal a aussi mis en place un programme sport-études où on retrouve une douzaine de disciplines sportives, allant du tennis au karaté en passant par les sports aquatiques. Se greffe à ces disciplines sportives une discipline artistique: la danse.

«Ce programme s'adresse aux athlètes et aux danseurs de pointe. Nous comptons présentement 110 de ces athlètes-élèves. Le Collège de Montréal est le seul collège privé sur l'île de Montréal à proposer à ces athlètes un programme sport-études reconnu par le ministère de l'Éducation, des Sports et du Loisir. Nous avons établi des partenariats avec les fédérations sportives pour toutes les disciplines sportives que nous offrons dans ce programme. En matinée, les élèves des programmes sport-études sont sur les bancs de l'école, mais, en après-midi, ils vont s'entraîner dans les installations des fédérations sportives et avec les entraîneurs de ces dernières. Le collège organise le transport.»

Ici aussi, on fait preuve de souplesse. «Il faut évidemment tenir compte du fait que ces athlètes ont parfois des horaires qui les éloignent de l'école, comme les compétitions et les championnats. Par exemple, ceux qui sont inscrits dans le programme de ski ont chaque année un camp d'entraînement au Chili qui dure de quatre à six semaines. Il faut donc mettre en place un programme pédagogique spécifique qui tienne compte de ces absences, tout en assurant la réussite scolaire des élèves.»

Cette souplesse dans l'accompagnement de l'élève, et pas seulement dans les programmes spécialisés, est sans doute l'une des forces du Collège de Montréal. «Comme j'aime le répéter, les élèves peuvent choisir des chemins différents, mais c'est à nous de les accompagner jusqu'à la réussite.»

***

Collaborateur du Devoir