Des personnalités plaident pour une hausse des frais de scolarité à l'université

Lucien Bouchard aujourd'hui en conférence de presse
Photo: - Le Devoir Lucien Bouchard aujourd'hui en conférence de presse

Une quinzaine de personnalités, dont l’ancien premier ministre Lucien Bouchard, réclament un «pacte» pour mieux financer les universités québécoises, un pacte qui passe par une hausse notable des frais de scolarité.

Ces personnalités du monde des affaires, de l’éducation et de la politique ont rencontré la presse, aujourd’hui à Montréal, pour sonner l’alarme face à l’avenir de nos universités, qui souffrent d’un sous-financement chronique, selon elles.

Les signataires de cette prises de position ne réclament cependant pas du gouvernement du Québec qu’il finance davantage l’éducation postsecondaire. Selon eux, Québec n’en a tout simplement pas les moyens. Ils lui demandent simplement de maintenir le niveau actuel de son financement.

Étonnamment, ils n’ont adressé aucune demande au gouvernement fédéral, qui verse pourtant plusieurs centaines de millions de dollars pour l’enseignement supérieur.

Pour l’essentiel, ce sont les étudiants qui devront contribuer davantage, en voyant leurs droits de scolarité haussés.

Les hausses projetées tiendraient compte du secteur dans lequel le jeune étudie. Une formation en médecine, par exemple, plus coûteuse à dispenser et qui augure d’un salaire plus élevé pour le diplômé, verrait les droits de scolarité augmenter davantage. Et, à l’opposé, une formation en travail social, moins coûteuse, supposerait une augmentation moins marquée des droits de scolarité.

Selon le groupe, une somme de 565 millions $ pourrait ainsi être insufflée dans le système.
Le groupe propose qu’une part de 170 millions $ de cette somme soit affectée à l’aide aux étudiants les plus démunis, afin de s’assurer que la hausse ne nuise pas à l’accessibilité aux études universitaires.

Des signataires de différents horizons

Cette prise de position, qui ne manquera pas de susciter des réactions, est signée par Michel Audet, ex-ministre des Finances du Québec; Lucien Bouchard, ex-premier ministre du Québec; Joseph Facal, ex-président du Conseil du trésor; Monique Jérôme-Forget, ex-ministre des Finances du Québec et ex-présidente du Conseil du trésor; Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec; Yves-Thomas Dorval, président du Conseil du patronat du Québec; Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. 

Ont également signés d'anciens dirigeants d'associations étudiangtes, comme Julie Bouchard, Youri Chassin, Hugo Jolette et Patrick Lebel, ainsi que les professeurs Marcel Boyer, Pierre Fortin, Claude Montmarquette et les anciens recteurs Michel Gervais (Université Laval) et Robert Lacroix (Université de Montréal).

À voir en vidéo