Bévues grammaticales de l'École internationale de Montréal - Cherchez la faute

Il semble que des règles essentielles de grammaire aient échappé à la vigilance de la direction de l'École internationale de Montréal, connue pour les francs succès de ses élèves. Dans une lettre expédiée la semaine dernière à plus de 200 familles, deux malheureuses bévues grammaticales jettent une ombre sur la feuille de route de l'établissement.

«Suite aux examens de sélection que votre enfant a passé [sic] à l'École internationale de Montréal le 27 avril dernier, nous avons le regret de vous informer que sa candidature ne peut être retenue», écrivaient le 20 mai dernier Clorinda Riccio, directrice de l'établissement, et Monique Guay, directrice adjointe.


«Les résultats obtenus par votre enfant le situe [sic] au [...] rang cinquième des 278 candidats qui ont effectivement passé et terminé l'examen», ajoute-t-on, commettant dans un texte d'une demi-page à peine deux importantes fautes d'accord grammatical, ce qui a certainement de quoi étonner de la part d'un établissement scolaire.


La lettre, expédiée au Devoir de manière anonyme par un parent, a été envoyée aux parents des enfants qui n'auront pas accès l'an prochain à l'une des 40 places de maternelle de la populaire école.


«Il y a eu là un manque de vigilance évident», a tout de suite affirmé hier la directrice, Clorinda Riccio, interrogée sur ces faux pas grammaticaux. «Il n'y a peut-être pas eu de révision, je ne sais pas», a-t-elle poursuivi, alors qu'on lui apprenait la nouvelle. L'École internationale de Montréal, située à Westmount et placée sous l'aile de la Commission scolaire de Montréal, a un volet primaire et aussi un secteur secondaire.


«Je peux vous assurer que ce sera corrigé pour l'an prochain», précise-t-elle d'emblée, ajoutant que cette lettre type a été envoyée systématiquement aux parents d'enfants ayant échoué à l'examen de sélection de la maternelle pour l'année scolaire 2002-2003, mais peut-être aussi pour les années précédentes.


Rappelons que l'École internationale de Montréal, dont le volet secondaire figure au sommet de la liste du célèbre et controversé Palmarès des écoles secondaires du Québec (13e place en 2001), connaît une popularité croissante auprès des parents qui distinguent en cette option une voie d'accès vers la réussite de leurs enfants.


Cette année, pour admettre 40 nouveaux candidats à ses deux classes de maternelle, l'École internationale de Montréal a fait passer des examens de sélection à quelque 278 petits de quatre et cinq ans, ce qui fait foi de la popularité de l'établissement et du projet particulier qu'elle propose, axé essentiellement sur l'enseignement des langues, la pédagogie par projets et un encadrement particulier.