En bref: Démission réclamée

Le rattachement TELUQ-UQAM progresse-t-il vraiment?

Alors que les directions des deux établissements affirment avoir signé une proposition d'entente mais présentent des interprétations visiblement différentes de certaines clauses, le syndicat des professeurs de la TELUQ, favorable à cette union, a carrément demandé hier la démission de sa directrice générale, Anne Marrec, et du président du conseil d'administration, Gabriel Giguère. Le SPPTU considère en effet que les dirigeants de la TELUQ s'évertuent à «saboter le projet» et déplorent le fait que les médias constituent le seul véhicule apparent d'information. Pendant ce temps, la Chambre de commerce régionale des entrepreneurs de Québec (CCREQ) réitérait hier sa préférence pour le maintien du statut autonome et juridique de la TELUQ, évoqué en nos pages la semaine dernière par Mme Marrec par le maintien des lettres patentes de la constituante de l'Université du Québec. La CCREQ, tout comme la directrice générale de la TELUQ, prône de plus les rattachements multiples de la Télé-Université avec des constituantes et des universités autres que l'UQAM, ce que le recteur Roch Denis rejette vertement.