Apple permet maintenant de désigner qui héritera de nos données

Les demandes seront examinées par Apple, qui, une fois la requête approuvée, enverra une clé d’accès sous forme de code QR au proche désigné. L'accès sera accordé «pendant une durée limitée, soit trois ans, après quoi le compte est définitivement supprimé».
Photo: David Zalubowski Archives Associated Press Les demandes seront examinées par Apple, qui, une fois la requête approuvée, enverra une clé d’accès sous forme de code QR au proche désigné. L'accès sera accordé «pendant une durée limitée, soit trois ans, après quoi le compte est définitivement supprimé».

Les utilisateurs d’Apple peuvent maintenant désigner un contact légataire en cas de décès. Cette nouvelle fonctionnalité d’héritage numérique est disponible depuis hier, au lancement de la mise à jour IOS 15.2.

« L’ajout d’un contact légataire est la façon la plus simple et la plus sécurisée d’octroyer à une personne de confiance l’accès aux données stockées sur votre compte Apple après votre décès », annonce la marque à la pomme sur son site Internet.

Il suffit d’activer l’identification à deux facteurs pour votre identifiant Apple, et de nommer un ou plusieurs proches, depuis les paramètres de l’iPhone mis à jour, qui pourront accéder à vos données. Le contact choisi n’a même pas besoin d’avoir un iPhone ! Toute personne de plus de 13 ans, avec ou sans appareil Apple, peut être désignée. Elle devra cependant disposer d’un acte de décès pour récupérer les accès.

Les demandes seront examinées par Apple, qui, une fois la requête approuvée, enverra une clé d’accès sous forme de code QR au proche. « Les données auxquelles un contact légataire peut accéder dépendent de ce que le titulaire du compte a stocké dans iCloud », précise l’entreprise.

Le géant américain ajoute que l’accès est accordé « pendant une durée limitée, soit trois ans, après quoi le compte est définitivement supprimé ».

Cette fonctionnalité n’est pas une première dans le monde numérique. Depuis 2015, Facebook permet de transformer les profils des personnes décédées en pages commémoratives, gérées par des contacts désignés. Si le légataire peut rédiger des publications et accepter des demandes d’amis sur Facebook, il n’a pas accès aux messages envoyés, une manœuvre maintenant possible via le Digital Legacy d’Apple.

Avec sa mise à jour, Apple semble aussi mettre l’accent sur les questions de sécurité et de confidentialité. Une seconde fonctionnalité, le « “Rapport de confidentialité des apps” permet de voir la fréquence avec laquelle les applications ont accédé à votre position, à vos photos, à votre micro et à vos contacts au cours des sept derniers jours ».

À voir en vidéo